Tabataba

457 mots 2 pages
OE: le théâtre
LA: Tabataba de Bernard Marie Koltés (1991 posthume) (1941-1989)

Pièce courte en UN acte (pas d’indication d’acte ou de scène)
Auteur considérer comme l’un des principaux auteurs de la seconde moitié du XXème.

Le titre de la pièce fait penser: - au mot Tabac * a un certain rythme : Tabataba * surnom d’un nom propre : Tabataba

Les personnages :
2 personnages humain plus une moto (1 sœur ainé et 1 frère).
Prénoms africains musulmans africains
« Petit about » père.
Quand on prononce tabou, quelque chose (geste parole) d’interdit.
On peut pensé qu’il y a eu une relation sexuelle entre membre d’une même famille alors que c’est presque interdit pas tout les société.

Personnage surprenant : une Harley Davidson (moto) représentée comme un personnage.
Lieux : le temps est chaud « 40° » c’est donc l’été/cette pièce se passe en Afrique.

Premier personnage qui parle : Maïmouna. La pièce commence par une tirade de celle-ci qui s’adresse à son petit frère Abou.

Problématique : qu’apprend l’auteur avec la tirade ?
Maïmouna reproche a son frère d’être marginale. Elle le conseille de sortir, de voir plus de filles et de bien s’habiller. Pour celle-ci, l’enjeu et de taille, car il en va de son honneur et de sa réputation.

# Thème du déshonneur = thème de la tragédie.
L’expression du déshonneur instaure une certaine équivalence entre le village et une cours royale.

Maïmouna s’aime, elle tien a son image elle voudrait que son frère fasse ce que elle elle veut sans respecter ces décision. Elle donne de la femme une image traditionnelle.

Conclusion.
La tirade de M constitue la scène d’exposition. Elle pose rapidement un contexte géographique et social.
L’auteur expose la cause du conflit en la sœur et son frère. L’honneur de la sœur est menacé car son frère est un marginale. Réussira t-elle à imposer a son frère de se conformé au relation sociale de Tabataba.
Ce conflit a un

en relation

  • Bernard marie koltès
    1063 mots | 5 pages
  • Camille
    338 mots | 2 pages
  • Bernard
    1325 mots | 6 pages
  • Dissertation théâtre
    908 mots | 4 pages
  • Le retour
    3070 mots | 13 pages
  • sallinger
    3711 mots | 15 pages
  • Le Retours Monologue Soliloque
    4880 mots | 20 pages
  • Tounda
    5570 mots | 23 pages
  • Dossier pedagogique la nuit juste avant les forets
    7852 mots | 32 pages
  • Roberto zucco
    19652 mots | 79 pages