Taboune lalak

1573 mots 7 pages
Zola – La Curée
Le Portrait de Maxime (Pages X à Y)

Introduction

Premier Axe : Le portrait de Maxime : un être paradoxal : - champ lexical de l’hésitation sexuelle - regard féminin partagé - ambiguïté de Maxime - morphologie - faible présence de la virilité

Deuxième Axe : Le vice incarné dans la beauté : - Maxime : image de la pureté - vice inséparable du personnage : délicatesse - personnification du vice - naissance du vice avec Maxime - thème classique du miroir de l’âme - image de la courtisane et fille de joie - supériorité de Maxime

Troisième Axe : Un portrait au service d’une démonstration : - idées de Zola - dimension familiale - dégénérescence du personnage : o accumulation des défauts o inférieur à ses parents o c’est son heure o mère trop jeune

Conclusion

Introduction

Cet extrait du troisième chapitre poursuit l’histoire de Saccard et de Renée mais avec un personnage en plus : Maxime. Ce passage montre l’arrivée de Maxime à l’âge adulte et la construction de sa relation avec sa belle-mère, Renée. Il met en place le trio de personnages. Ce portrait est intéressant car il dévoile celui de Maxime et révèle les conceptions naturalistes et scientifiques de Zola.

Premier Axe : Le portrait de Maxime : un être paradoxal : Maxime est censé être un homme, mais il réalise des actions de femme : c’est un être ambivalent. Le champ lexical de l’hésitation sexuelle, de la coexistence homme-femme est très présent : « cet air fille », « le sexe avait dû hésiter », « l’hermaphrodite étrange » suggèrent la volonté explicite de Zola d’insister sur l’ambiguïté du personnage. On remarque une expression au style direct : « air fille » est prononcé par les dames. Ainsi, ce regard féminin provient du narrateur et est partagé par les autres. On remarque cependant que

en relation