Tahar ben jelloun

282 mots 2 pages
TAHAR BEN JELLOUN
Né à Fès le 1er décembre 1944, il a fréquenté d'abord une école coranique du quartier, ensuite, à 6 ans il est entré dans une école primaire franco-marocaine bilingue. Puis obtient son brevet au lycée Ibn Al Khatib et obtient son baccalauréat au lycée français Regnault en 1963. Il fait ensuite des études de philosophie mais qui sont interrompues car il est soupçonné d’avoir organisé des manifestations de Mars 1965, de ce fait il est envoyé dans un camp disciplinaire de l'armée où il écrit" l'Aube des dalles " qui est publié lors de sa libération. Il est libéré en 1968 et cette même année il exerce son premier titre d’enseignent au lycée Charif Idrissi à Tétouan.
Le 11 septembre 1971, il arrive à Paris pour faire une thèse en psychologie. Deux ans après, il publie son premier roman " Harrouda " qui est publié par Maurice Nadeau chez Denoël.
En décembre 1974, le directeur du Monde, Jacques Fauvet l’envoie faire un reportage sur le pèlerinage à la Mecque.
En 1979, décès de Pierre Viansson-Ponté, de la direction du Monde ; son maître en journalisme, devenu ami et protecteur. Sans lui beaucoup des textes de TBJ n'auraient jamais été publiés.
Entre 1976 et 1991 , il écrit à raison de 1 œuvre tous les deux ans et entre 1992 et 2000 environ 1 œuvre chaque année.
En 2006, il retourne vivre à Tanger avec sa famille, en 2008, il est élu à l’académie Goncourt et revient vivre en France en 2009.
En 2010, il devient chroniqueur mensuel à la dernière page du Monde et Devient président du Festival de théâtre Francophonies en

en relation

  • Tahar ben jelloun
    1446 mots | 6 pages
  • Tahar ben jelloun
    305 mots | 2 pages
  • Tahar ben jelloun
    797 mots | 4 pages
  • Tahar ben jelloun
    826 mots | 4 pages
  • Tahar ben jelloun
    1830 mots | 8 pages
  • Tahar ben jelloun
    1398 mots | 6 pages
  • Biographie de tahar ben jelloun
    428 mots | 2 pages
  • Analyse de "l'enfant de sable" de tahar ben jelloun
    3550 mots | 15 pages
  • Commentaire sur l'incipit de la nuit sacrée, tahar ben jelloun
    857 mots | 4 pages
  • dissértation: Tahar Ben Jelloun: de l’univers carcéral à la libération
    40921 mots | 164 pages