Tardieu

270 mots 2 pages
Présentation de la pièce choisie, Finissez vos phrases, ainsi que de son auteur

Jean Tardieu

Jean Tardieu nait à saint-Germain-de-Joux (Ain) en 1903. Il grandit dans une famille d’artiste : sa mère, Caroline Luigini, est musicienne, son père, Victor, peintre. Tout petit, il écrit déjà, fortement influencé par Les Fables de La Fontaine les poèmes de Victor Hugo que sa mère lui lit le soir. Passionné de musique et de peinture, il essai ces deux arts mais, conscient de son échec, il découvre que l’écriture est sa « seule voie libre ». Apres des études de lettre et de droits il publie ses premiers poèmes en 1927. En 1932 il épouse Marie-Laure Blot.
Ce n’est qu’après 1945 qu’il se fait véritablement connaitre. Dès le tournant des années cinquante, il prend ses distances vis-à-vis du langage, et se lance dans l’aventure théâtrale. Il compose un grand nombre de pièces en un acte qui allient la géométrie scénique et la discontinuité de langage quotidien tout en continuant sa réflexion sur le langage.
Critique d’art, il poursuit également une somme non négligeable d’écrit sur la théorie poétique, ainsi que des livres pour enfants et, cinq ans avant sa mort, une autobiographie au titre ironique : On vient chercher Monsieur Jean. Il s’éteint en 1995.

[pic]

J’ai choisie de jouée « Il y avait foule au manoir » extrait de La Comédie du Langage. Il s'agit d'une de ces fameuses pièces « éclair » que Tardieu a écrit comme Oswald et Zénaïde, Ce que parler veut dire ou encore il y a foule au manoir. Ces pièces constituent un recueil intitulé « La comédie du langage

en relation

  • Jean tardieu
    331 mots | 2 pages
  • Jean Tardieu
    863 mots | 4 pages
  • Jean tardieu
    488 mots | 2 pages
  • Jean Tardieu
    301 mots | 2 pages
  • Jean tardieu
    519 mots | 3 pages
  • Note sur tardieu
    776 mots | 4 pages
  • Jean tardieu
    4443 mots | 18 pages
  • Oradour de Jean Tardieu
    323 mots | 2 pages
  • Oradour - jean tardieu
    427 mots | 2 pages
  • « Oradour » de J. Tardieu (Analyse)
    425 mots | 2 pages