Tauxdechange1

11579 mots 47 pages
LE TAUX DE CHANGE
Christian BIALÈS
Professeur honoraire de Chaire Supérieure en Économie et Gestion www.christian-biales.net Ce site se veut évolutif. Pour cela il fait l’objet d’un enrichissement documentaire régulier.
© Les textes édités sur ce site sont la propriété de leur auteur.
Le code de la propriété intellectuelle n'autorise, aux termes de l'article L122-5, que les reproductions strictement destinées à l'usage privé.
Pour toute utilisation de tout ou partie d’un texte de ce site, nous vous demandons instamment d’indiquer clairement le nom de l'auteur et la source :

CHRISTIAN BIALÈS
Professeur honoraire de Chaire Supérieure en Économie et Gestion
Montpellier (France) www.Christian-Biales.net Tout autre usage impose d'obtenir l'autorisation de l'auteur.

Vous pouvez aussi mettre un lien vers cette page
© Les textes édités sur ce site sont la propriété de leur auteur. Ch. Bialès

P. 1

02/12/13

De manière générale, le taux de change est le prix relatif d’une monnaie par rapport à une autre. L’expression “ cours du change ” est une expression synonyme de “ taux de change ”. Par contre, le taux de change est une notion à bien distinguer de celle de parité : la parité d’une monnaie par rapport à une autre est le rapport des pairs des deux monnaies, le pair d’une monnaie étant la définition de la valeur externe de cette monnaie par un certain poids d’or ou par une certaine quantité d’une devise-clé. On ne peut donc parler de pair et de parité que dans le cadre d’un système de changes fixes : ce fut le cas du SMI mis en place lors des accords de Bretton Woods. Rappelons que dans ce système, la valeur de référence du dollar était fixée par son poids d’or le 1er juillet 1944, soit 888,671 mg, soit 35 dollars pour une once (35,1035g) de métal fin et que la valeur du franc français était définie par un certain poids d’or fin. La parité dollar-franc était égale par définition au rapport entre 888,671g et ce poids, lequel poids variait au gré des dévaluations du

en relation

  • le marché de change marocain
    2509 mots | 11 pages
  • Théorie des graphes et détection des opportunités d’arbitrage
    10590 mots | 43 pages