TD4Constit

1720 mots 7 pages
Le Président, un “ chef suprême de l’executif, à la fois arbitre et premier responsable national.” énonce le Général de Gaulle lors de sa conférence de presse du 31 janvier 1964, ce qui a définitivement permis de le mettre à cette place.
Nous pouvons également rappeler que le titre II de la Constitution est consacré au Président de la République ce qui illustre fondamentalement la présidentalisation du régime.

La constitution de 1958, conformément au souhait exprimé par le Général de Gaulle depuis son célèbre discours de Bayeux de 1946, met le Président de la République au premier rang des Institutions qu’elle décrit.

Présidentalisation : lecture présidentielle des Institutions et de la constitution.

Pouvoirs constitutionnels : pouvoirs que la constitution accorde au Président avec un accroissement de ses pouvoirs. faire un parallèle avec le titre II.

Problématique : La lecture présidentielle de la Constitution de la Vème République est-elle uniquement dûe aux pouvoirs constitutionnels du Président?

I Les pouvoirs accrue du Président : une conséquence de la présidentalisation du régime de la Vème République

*Modification du statut du Président comme facteur d’une lecture présidentielle des Institutions.

I Un rôle majeur

A. Une continuité de l’Etat garanti avec le Président de la République

1. Son lien indispensable avec la Constitution et l’Etat
*Il veille au respect de la Constitution.
*Rôle d’arbitre qui assure le fonctionnement régulier des pouvoirs publics ainsi que la continuité de l’Etat.
*Garant de l’indépendance nationale, de l’intégrité du territoire et du respect des traités.

2. Un pouvoir de nomination - Il nomme le Premier ministre et le révoque. (article 8) Cela a été interprété comme donnant au chef de l’Etat le pouvoir de le faire démissionner au moment qu’il jugearit opportun, alors même que ce Premier ministre aurait toujours la confiance de l’Assemblée Nationale.
Sur proposition du 1er ministre, il nomme les autres membres du

en relation