Terminal

368 mots 2 pages
CONCLUSION
Futur
La crise financière et économique de 2008 a ralenti la croissance et la demande de pétrole, causant une nette diminution du prix du baril, qui s’est cependant redressé à partir de 2010, sous l’effet de la vigoureuse reprise des pays émergents. L’accroissement inévitable à moyen terme des besoins énergétiques mondiaux et l’épuisement progressif des ressources (selon les études sur le pic pétrolier, la production mondiale de pétrole conventionnel aurait déjà – ou devrait sous peu – atteindre son maximum) laissent penser que de nouveaux chocs pétroliers pourraient survenir dans les années à venir.

Introduction :
J’aimerais commencer en vous demandant de réfléchir à la situation dans laquelle nous sommes aujourd’hui pour causes des chocs pétroliers mais plus particulièrement celui de 2008. Un choc pétrolier est avant tout les conséquences sur l’économie sur l’offre de pétrole, qui combine hausses du prix et une augmentation de la consommation de la production. Une enquête de Goldman Sachs parut dans Le Monde, a montré qu’il y aura une retombée rapide des cours, dont un troisièmes choc pétroliers apparaitra.
De nombreuses personnes ne connaissent pas les vrais raisons qui ont causes le choc pétrolier de 2008. Nous voudrions aujourd’hui vous parler du choc pétrolier de 2008 qui a fait augmenter les prix du pétrole. Notre objectif est de vous informer les effets, les causes et les conséquences de ce choc qui nous a bouleversés.
On distingue en 2010, trois crises différentes apparues en 1973,1979 et 2008. Nous vous expliquerons que les causes et les conséquences des crises sont chacune différentes, mais de nombreuses personnes ont une peurs que la répétition de ces crises peuvent diminuer des

en relation

  • Terminal
    680 mots | 3 pages
  • Terminal s
    335 mots | 2 pages
  • Terminal
    14092 mots | 57 pages
  • Terminal l
    9829 mots | 40 pages
  • Terminale es
    1289 mots | 6 pages
  • terminal L
    10720 mots | 43 pages
  • Terminale
    1940 mots | 8 pages
  • Terminal
    1206 mots | 5 pages
  • Ses terminale
    315 mots | 2 pages
  • Terminal es
    1068 mots | 5 pages