Terminale es + préparation sciences po

2309 mots 10 pages
L'homme est un être social qui tout au long de son existence, sera confronté à ses propres faiblesses , ses échecs et ses erreurs, autant qu' a ses réussites. La réalité qu'il se construira individuellement sera en lien avec la réalité d'autrui. Dans cette interaction, l'enfant apprends des le plus jeune âge la notion de bien et de mal, de vérité et de mensonge ( Pinocchio et son nez poussant). Pourtant si l on définie le mensonge comme un acte par lequel le locuteur déforme ou dissimule volontairement ce qu'il sait être la vérité, peut- il y avoir une légitimité dans le mensonge ? En mentant a autrui, donc en cherchant a modifier sa propre réalité,n est on pas en train de se mentir a soi même ? Aussi, est on capable de se mentir à soi même?
Dans un premier temps il semblerait judicieux de se demander si toute forme de mensonge n est pas un mensonge pour soi. Deuxièmement, le mensonge peut il être légitime ? Et enfin, quelles sont les limites du mensonge ?

I. Mentir, n' est pas toujours se mentir a soi même ?
Généralement, le mensonge est objet d' une condamnation morale, et il pose le problème du rapport entre langage et vérité. Platon, le définissait comme une " perversion métaphysique" puisqu' il mélange l être et le néant en niant ce que l' on sait être ou en affirmant ce que l' on sait ne pas être. Ainsi, si il est possible de mentir, le mensonge serait contraire a l' ordre des choses. Si le langage désigne les essences du monde intelligible, son utilisation pour mentir le pervertirait par définition, car il fausserait le vision du réel.

Le mensonge peut devenir au delà du langage, un comportement dissimulant ce que l on est pour paraitre ce que l on est pas. De ce point de vue, Rousseau en fait le symbole a son époque par sa condamnation du théâtre , qu'il définie comme une officialisation du mensonge. En effet chaque acteur prétendra être ce qu' il n est pas pour tenter de transmettre un message ou une critique qui ne lui appartient pas

en relation

  • guide des candidats
    5138 mots | 21 pages
  • maths
    379 mots | 2 pages
  • Bachelier
    3410 mots | 14 pages
  • La philo est utile
    1854 mots | 8 pages
  • Exemple lettre de motivation Sciences Po
    951 mots | 4 pages
  • Rggfg
    4122 mots | 17 pages
  • 19 Histoire
    4477 mots | 18 pages
  • Ouvertue sociale
    36725 mots | 147 pages
  • Edit
    6905 mots | 28 pages
  • Guid apres bac 2013
    1390 mots | 6 pages