Terminale stg cgrh enquete de terrain

343 mots 2 pages
Lieu Un stade à Montauban
Moment Un jeudi soir, à 20h
L'identification Un groupe sportifs: L'équipe de football américain de montauban
Climat relationnel Le climat est bon, les joueurs s'entrainent, discutent tous ensemble. De leurs cotée les coachs discutent du programme du jour et d'autres choses diverse. Ils reignent un bonne entente, ce qui amène a penser qu'ill règne une bonne cohésion evolution des échanges Les échanges qui étaient amicales au début de l'entrainement, se dégrade quand un des joueurs arrive 20 min de retards.
Attitude et comportement Joueurs: ils s'entendent, bien, il règne un bon climats chacun c'est ce qu'il a à faire. Dans les joueurs il y a un leader de fait: Celui qui mène l'échauffement, il se decide au sein meme du groupe sans l'aide ou l'approbation du coach. Ils y a une bonne cohèsion tout le monde s'écoute. Les coachs: ils sont leaders de droit, ils donnent les indications, c'est eux qui décient du deroulement de l'entrainement, ils peuvent, exclure, ou encore décider si tel ou tel personne peut ou non integrer l'équipe. entre eux ils regent une bonne cohésion ce sont des leaders laisser faire. dusfonctionnements Les joueurs s'échauffent, les coachs discutent quand un des joueurs arrive avec 20min de retard. La les coachent décide de sevir surtout que le joueurs arrivent il ne vient meme pas s'escuser auprès des coachs il fait son tour de terrain en trotinant, et essayent de se mettre dans l'échauffement discretement. seuleument les coachs arrivent et il ya un conflit qui se crée.
Analyse Je pense qu'il faudrait, qu'il soit moins " laisser faire " parce que du coup les joueurs on tendance à faire leur entrainement avec moins d'assiduité. il se permetent d'arriver en retard, ou encore ne font a l'échaufement que ce qu'ils aiment. Il faudrait deviennent leader démocratique du genre participatif un peu... comme les joueurs garde leur autonomie mais les coachs

en relation

  • Oral grh
    4338 mots | 18 pages
  • Post bac
    67287 mots | 270 pages
  • La gestion des conflits
    27364 mots | 110 pages