Terrorisme

Pages: 5 (1069 mots) Publié le: 24 janvier 2011
Arrimer la production nationale à la demande du marché à travers l’application du modèle de l’agrégation est l’ambition majeure du Plan vert. Une ambition qui promet de mettre fin au morcellement des superficies agricoles, ainsi qu’au faible taux de mécanisation et d’utilisation des intrants causes de la diminution du rendement à l’hectare. Sauf que ce modèle de mise à niveau se heurte déjà auxréalités du monde agricole dont, en premier lieu, la mobilisation des agriculteurs. Un effort considérable doit en effet être fourni à ce niveau pour passer du modèle d’agriculture libérale à une agrégation où le choix n’appartient plus à l’agriculteur. De plus, le doublement annoncé, voire le triplement des récoltes dans les filières identifiées devra être accompagné, au fur et à mesure, d’uneaugmentation des capacités de stockage et d’une mise à niveau de la logistique du secteur.
Un nouveau modèle agricole
L’agrégation, présentée sous cette forme, est une organisation de production où il est question d’un effet d’échelle à travers l’addition des productions de chaque parcelle membre. Un modèle qu’on retrouve dans plusieurs pays qui enregistrent aujourd’hui des productions énormes. «Onest parti d’expériences réussies au niveau de notre pays, mais également d’exemples internationaux: États Unis, France, Inde, Chili et Argentine. Avec, bien sûr, une adaptation à la réalité marocaine», explique Ahmed Hajjaji, directeur général de l’Agence de développement agricole.
En effet, le Plan vert vise à fédérer les producteurs locaux, surtout les petits agriculteurs, autour d’ungroupement qui garantit la modernisation du secteur. Mais que gagne l’agriculteur à rejoindre un tel groupe d’agrégation? Il pourra accroître son revenu en augmentant son rendement et, techniquement parlant, il bénéficiera d’un encadrement tout le long de l’année agricole, de facilités financières, de prêts garantis par le groupement et, surtout, de la promesse de l’achat de toute sa récolte.
Encontrepartie, il doit produire exclusivement pour son groupe. Un modèle qui rappelle l’organisation agricole communiste. Ce qui ne manquera pas de faire des dégâts collatéraux chez les agriculteurs qui n’auront pas rejoint des groupements de cette dimension et qui verront leurs récoltes boudées. Pour en faire partie, il n’y a aucun critère d’éligibilité pour les agriculteurs agrégés, ce qui n’est pas lecas des agrégateurs. «On doit s’assurer que le groupe agrégateur a une capacité financière pour qu’il puisse être le garant des agriculteurs agrégés. Cela nécessite un grand capital puisque, derrière, il y aura un grand investissement», rappelle Ahmed Hajjaji.
L’exemple est celui du premier GIE (Groupement d’Intérêt Economique) créé pour la filière de céréales, «Tanmia Filahia», qui justifie d’unecapacité de financement de 100 millions de dirham. Ses promoteurs: quatre opérateurs leaders dans le secteur des intrants agricoles et des céréales -le Groupe Charaf Corporation, la société Fertima, le Groupe Moulins du Maghreb et le Groupe Tria-, qui sont adossés à la BCP et qui ambitionnent déjà d’arriver à doubler la production annuelle en céréales dans les régions de Chaouia Ouardigha etMeknès/Tafilalt.
Des céréales de meilleure qualité
«On s’est fixé comme objectif de doubler les récoltes en année normale», déclare Ahmed Amine Kandil, directeur général du groupe Charaf Corporation. Un objectif ambitieux, quand on sait que la récolte actuelle enregistre une production moyenne de 7 quintaux à l’hectare. «Même en année sèche, si le travail est bien fait, qu’il y a de bons intrants, enplus de l’accompagnement de l’agriculteur, on arrive à réaliser des récoltes de l’ordre de 30 à 35 quintaux à l’hectare», insiste Kandil.
Dans cette convention, en contrepartie de l’adaptation des plantations en qualité et en quantité conformes à leurs désirs, les minotiers signataires s’engagent inconditionnellement à racheter la totalité de sa récolte.
Autrement dit, c’est aux minotiers...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Terrorisme
  • le terrorisme
  • Terrorisme
  • Terrorisme
  • Le terrorisme
  • Le terrorisme
  • Terrorisme
  • Le terrorisme

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !