Test final fantasy xiii

1084 mots 5 pages
Quelques jours pour certains, plusieurs mois ou encore plusieurs années pour d’autres, Final Fantasy XIII ce sera fait attendre et désiré par les inconditionnels de la série. Développé et édité par Square-Enix, Final Fantasy XIII est le premier opus de la série nipponne à faire son apparition sur consoles HD, plus particulièrement Ps3 et Xbox360. Il est aussi le jeu le plus vendu de l’année 2010 en France d’après Square-Enix. Dans l’idée de vouloir innover ce dernier bouleverse une grande partie des éléments, habituels à la série. De l’aventure en passant par les affrontements, tout est passé à la moulinette !

L’histoire tourne autour d’une notion de destin qui n’est pas s’en rappeler le mythe d’Œdipe, en effet, dès le début du jeu, on nous présente des protagonistes à la classe sociale et aux activités banales, jusqu’au jour où leurs vies privées soient mêlées à une sorte de conflit politique (une intervention divine ?! Laissez libre cours à votre imagination). Serah, sœur de Lightning est changée par les fal’Cie en l’Cie, elle doit accomplir une tâche précise qui lui est inconnue au début, en cas de réussite, c’est l’immortalité et la paix dans un cristal, en cas d’échec, elle sera changée en Cie'th, plus précisément un monstre où la haine et la colère envahissent le cœur. (Les fal'Cie et les l'Cie sont deux clans de personnes liées à l'ordre et à la paix sur Cocoon.) Dès lors, l’aventure commence.

Le système de combat repose sur une sorte de stratégie/action. Stratégie car la seule chose que l’on puisse faire dans les combats est de donner des ordres aux personnages ou encore utiliser des objets ou changer de stratégie. Dans ce treizième opus, on retrouve la jauge ATB qui était présente dans Final Fantasy XII. Outre les auto-attaques qui permettent de causer des dégâts aux ennemis de façon optimiste, les stratégies permettent de changer le rôle de votre personnage au cours d’un combat car il est impossible d’avoir accès aux sorts de soins et aux sorts

en relation

  • Mémoire sur les jeux vidéos
    14070 mots | 57 pages
  • Ubisoft
    7014 mots | 29 pages
  • Dorian gray
    19501 mots | 79 pages
  • Psychanalise
    34844 mots | 140 pages
  • Histoire de la literature francaise
    238722 mots | 955 pages
  • COTE PARI JUIN JUILLET 2012
    58541 mots | 235 pages
  • Dissert
    58407 mots | 234 pages
  • L'amour
    119158 mots | 477 pages
  • Etude sociologique des hall d'entrée dans les bibliothèques
    32708 mots | 131 pages
  • Le langage de la prévision
    134426 mots | 538 pages