Tete a papinau

732 mots 3 pages
Analyse
François Marie Arouet dit Voltaire (1694-1778) a vécu dans les siècles des Lumières. Voltaire est un écrivain à la fois poète, philosophe, essayiste, historien et dramaturge, il s’exprime librement dans ses textes. Au chapitre XVII, à la recherche d’un monde meilleur, Candide et Cacambo arrivent au pays d’Eldorado. En autres mots, on peut dire aussi un monde exotique découvert par Candide et son valet. Dans ce chapitre, Voltaire nous présente une brève description d’un pays parfait. Pour appuyer sa description, il ressort les caractéristiques d’un monde irréel et un monde idéal. En autres mots, on peut dire aussi un monde exotique découvert par Candide et Cacambo.
Premièrement, dans la description du pays Eldorado, Voltaire nous présente des caractéristiques imaginaire d’un monde paradisiaque, autrement dit, des caractéristiques irréel. Le luxe et la richesse est un des point qui ressorte le plus, on le remarque dans la citation suivante : «… les cailloux de grands chemins.» (p.113 ; l. 99). C’est un chemin à la rentrer du pays qui est remplis avec des rubis, des émeraudes et des grandes pièces d’or. Aux yeux des habitants du pays, ces pièces n’on aucune valeurs. Un chemin avec de la richesse est une image d’une vie de rêve, donc un chemin irréel. Les maisons sont luxueuses : « bâties comme des palais d’Europe » (p.112 ; l. 70). Les vêtements aussi indiquent la richesse du peuple : « vêtus de draps d’or » (p.112 ; l. 80). La grande richesse du pays est aussi présenter par la gratuité : « Toutes les hôtelleries établies pour la commodité du commerce sont payées par le gouvernement. »(p.113; l. 103). La gratuité de la nourriture et du luxe par le gouvernement est belle est bien un point irréel. Toutes ces descriptions nous démontrent un monde qui n’existe pas, c’est rien qu’un rêve que le monde s’imagine. Voltaire utilise aussi un vocabulaire mélioratif ‘’gigantesque ‘’ pour décrire l’irréalisme du pays. Le plaisir et le bonheur est aussi un des

en relation