Texte sur le capital de marx et de l'enjeux crucial du facteur temps dans le capitalisme

2863 mots 12 pages
En quoi le capitalisme repose-t-il sur une nouvelle conception du temps? Comment cette modification de la temporalité est-elle au cœur d’une nouvelle forme de domination et de conflit dans la modernité capitaliste?

Dans le monde capitalisme le temps devient très important. Le dicton «le temps c’est de l’argent» ne vient certainement pas de l’époque où pratiquement tout le monde vivait comme des paysans. Ce dicton prend toutefois tout son sens lorsque l’on se met à analyser la nature du capitalisme. La venue de ce système a changé à jamais le visage de l’humanité. Jadis, avant l’arrivée des manufactures et de l’industrialisation, nous ne retrouvions pas la même nature de libre compétitivité et de commerce qu’aujourd’hui en raison, entre autre, de l’influence monarchique et du niveau technique encore archaïque. Si nous retrouvions, certes, certains nobles jouissant de ce système, il reste que certains bourgeois, plus le temps avançait, commencèrent à se sentir lésés puisqu’ils entrevoyaient, plus le développement du progrès technique se faisait, un énorme potentiel de richesse, dont il ne pouvait pleinement bénéficier en raison des contraintes étatiques. Il s’en suivra, comme nous le savons, de la grande révolution bourgeoise, et du commencement de la course à la survaleur. Nous allons voir, dans ce qui suit, en quoi le temps est perçu différemment dès l’arrivée du capitalisme et en quoi le lien, intrinsèque, existant entre le temps et la survaleur, est source d’exploitation pour l’Homme et de contradictions pour la société.

Tout d’abord, nous devons déterminer quelles sont les assises du capitalisme émergeant. Nous affirmons donc, en premier lieu, que les points de départ, de cette course perpétuelle d’accumulation de survaleur et de l’arrivé de l’importance cruciale du temps, sont : l’ouverture des marchés, l’indépendance des propriétaires et l’amélioration des moyens de production. Au sein de ce nouveau système, les propriétaires sont tous en compétition

en relation

  • Croissance et crise selon les classiques, keynésien et post-keynésiens
    37664 mots | 151 pages
  • La theorie de la regulation
    16032 mots | 65 pages
  • la révolution
    19326 mots | 78 pages
  • dissertation
    49622 mots | 199 pages
  • Revolution industrielle
    19422 mots | 78 pages
  • Des origine de l'ecologie politique
    144520 mots | 579 pages
  • Résumé cours de pensée politique critique
    25195 mots | 101 pages
  • organisation et régulation de l'économie
    28908 mots | 116 pages
  • La R Volution Industrielle
    17967 mots | 72 pages
  • histoire de pensée economique
    99957 mots | 400 pages