Textes en philosophie

Pages: 41 (10155 mots) Publié le: 27 août 2013
LES TEXTES DE PHILOSOHIE

TEXTE 0
François Jacob, 1981
C'est probablement une exigence de l'esprit humain d'avoir une représentation du monde qui soit unifiée et cohérente. Faute de quoi apparaissent anxiété et schizophrénie. Et il faut bien reconnaître qu'en matière d'unité et de cohérence, l'explication mythique l'emporte de loin sur la scientifique.
Car la science ne vise pas d'emblée àune explication complète et définitive de l'univers. Elle n'opère que localement. Elle procède par une expérimentation détaillée sur des phénomènes qu'elle parvient à circonscrire et définir. Elle se contente de réponses partielles et provisoires.
Qu'ils soient magiques, mythiques ou religieux, au contraire, les autres systèmes d'explication englobent tout. Ils s'appliquent à tous les domaines.Ils répondent à toutes les questions. Ils rendent compte de l'origine, du présent et même du devenir de l'Univers.
On peut refuser le type d'explication offert par les mythes ou la magie. Mais on ne peut leur dénier unité et cohérence car, sans la moindre hésitation, ils répondent à toute question et résolvent toute difficulté par un simple et unique argument a priori.
À première vue, la scienceparaît moins ambitieuse que le mythe par les questions qu'elle pose et les réponses qu'elle cherche. De fait, le début de la science moderne date du moment où aux questions générales se sont substituées des questions limitées ; où au lieu de se demander : «Comment l'univers a-t-il été créé ? De quoi est faite la matière ? Quelle est l'essence de la vie ? », on a commencé à se demander «Commenttombe une pierre ? Comment l'eau coule-t-elle dans un tube ? Quel est le cours du sang dans le corps ? ».
Ce changement a eu un résultat surprenant. Alors que les questions générales ne recevaient que des réponses limitées, les questions limitées se trouvèrent conduire à des réponses de plus en plus générales. Cela s'applique encore à la science d'aujourd'hui.
François Jacob, Le Jeu des possibles(1981), Fayard, pp. 26-28

TEXTE 1
Bertrand RUSSEL, 1912
La valeur de la philosophie doit en réalité surtout résider dans son caractère incertain même.
Celui qui n'a aucune teinture de philosophie traverse l'existence, prisonnier de préjugés dérivés du sens commun, des croyances habituelles à son temps ou à son pays et de convictions qui ont grandi en lui sans la coopération ni le consentementde la raison.
Pour un tel individu, le monde tend à devenir défini, fini, évident ; les objets ordinaires ne font pas naître de questions et les possibilités peu familières sont rejetées avec mépris.
Dès que nous commençons à penser conformément à la philosophie, au contraire, nous voyons, […], que même les choses les plus ordinaires de la vie quotidienne posent des problèmes auxquels on netrouve que des réponses très incomplètes.
La philosophie, bien qu'elle ne soit pas en mesure de nous donner avec certitude la réponse aux doutes qui nous assiègent, peut tout de même suggérer des possibilités qui élargissent le champ de notre pensée et délivre celle-ci de la tyrannie de l'habitude.
Tout en ébranlant notre certitude concernant la nature de ce qui nous entoure, elle accroîténormément notre connaissance d'une réalité possible et différente;
Elle fait disparaître le dogmatisme quelque peu arrogant de ceux qui n'ont jamais parcouru la région du doute libérateur,
Et elle garde intact notre sentiment d'émerveillement en nous faisant voir les choses familières sous un aspect nouveau.
Problèmes de philosophie, trad. Guillemin, Petite Bibliothèque Pavot, 1968, pp. 182-183.TEXTE 2
Maurice MERLEAU-PONTY, 1953
Le philosophe moderne est souvent un fonctionnaire, toujours un écrivain, et la liberté qui lui est laissée dans ses livres admet une contrepartie : ce qu'il dit d'emblée entre dans un univers académique où les options de la vie sont amorties et les occasions de la pensée voilées.
Sans les livres, une certaine agilité de la communication aurait été...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Philosophie Méthodologie Dissertation Commentaire de textes
  • Philosophie Textes Primordiaux Bac 2014
  • Philosophie comparatif de deux textes Mattéo Thérial Mr
  • textes
  • text
  • Mes textes
  • Textes
  • Textes

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !