Textile marocain

Pages: 10 (2277 mots) Publié le: 26 mai 2013
BOUNCE BACK
Relance de l’industrie du textile au Maroc

Sofia Ouizzane-Hicham Dabir-Ghizlane Mechkour-Safaa Didi- Meryam Charai

Sommaire

Préambule

I- Historique du secteur du textile

II- L’analyse avant et après la crise

1- Textile marocain avant la crise

2- L’étude des Petites et Moyennes Entreprises du secteur textile habillement

3- Textile marocainau moment de la crise

4- La situation du textile pendant la crise

Préambule
La filière du textile-habillement occupe une position de choix dans l’économie marocaine. En 1999, cette filière a contribué pour plus de 3% dans le PIB en générant une valeur ajoutée de 9,4 milliards de DH. Dans la même année, sa contribution dans la balance des paiements s’est élevée à près de 10 milliards deDH occupant ainsi la quatrième position après les transferts des MRE, le tourisme et les phosphates. Par ailleurs, cette filière constitue le premier employeur dans les industries manufacturières en occupant 211.500 personnes soit une part de 43%.
Sauf que depuis l’année 2008 le textile marocain a connu une situation difficile suite à la crise financière mondiale, le secteur du textile afortement été touchée par cette crise qui s'est traduite par la fermeture de plusieurs entreprises et la perte d'un nombre non négligeable d'emplois.

I- Historique du secteur du textile

Avant l’indépendance, la production marocaine du textile était limitée à une dizaine d’unités appartenant à des groupes étrangers. Les besoins en textile, tous produits confondus, étaient par conséquent totalementimportés en grande partie de la France.
Aux premières années de l’indépendance, les mesures gouvernementales d’encouragement, notamment de protection douanière, ont permis l’émergence d’entreprises dans la filière.
L’industrie de textile est née, dans un premier temps, pour remplacer les produits importés et répondre à la demande du marché local. L’exportation était, à ce moment-là,embryonnaire. En 1978, un accord appelé «Arrangement Textile », signé à Bruxelles, prévoyait la libre circulation des produits textiles en franchise de droits de douane avec certaines limitations contingentaires pour les produits sensibles.
L’industrie textile, après cet accord, a entamé une période d’adaptation à l’exportation, avec une certaine réussite sur le marché français. Pour soutenir cettecroissance à l’exportation, l’Etat marocain a mis en place plusieurs mesures pour améliorer l’environnement et les structures d’accueil des investissements industriels (code des investissements industriels, code des exportations…). Il a également crée par le biais de l’Office de Développement Industriel «ODI » des unités de production en partenariat avec des opérateurs économiques locaux et étrangers.La philosophie qui a prévalu dans l’accord «Arrangement Textile » que le Maroc a finalement ratifié était celle d’un partage du travail avec la Communauté Economique Européenne qui gardait jalousement sa filière de filature et de tissage ainsi qu’une partie des emplois dans la confection. En effet, la CEE acceptait que les confectionneurs et bonnetiers français délocalisent une partie de laproduction dans des pays comme le Maroc ou la Tunisie, pour permettre une péréquation entre les coûts français et le coût de la sous-traitance délocalisée.
Cette philosophie n’était défendue que par la France, la Belgique, l’Italie, l’Espagne et le Portugal, à grande vocation textile. L’Europe du Nord (Allemagne, Hollande, Suède, Norvège, Danemark, Royaume-Uni,… soit 200 millions d’habitants) avait déjàdécidé, dans les années 75-80 le démantèlement de son industrie textile pour ne pas soutenir, à travers des subventions, un secteur qu’elle ne jugeait pas prioritaire.
L’Allemagne, deuxième producteur mondial (après les Etats Unis) de fibres textiles chimiques (polyster, nylon, acrylique), est allée encore plus loin en cédant cette activité à l’Indonésie pour Hoecht, et à l’Italie pour Bayer....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Secteur du textile marocain
  • Le textile marocain exposé à la crise
  • Textile
  • Textile
  • Textile
  • Textile
  • Textile
  • Textile

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !