Tfa nanotechnologie

2785 mots 12 pages
Quelques Aspects de la Nanotechnologie

IntroductionLe terme de nanotechnologie vient de nano et de technologie. Technologie est un mot dont la signification est bien connue. D’où vient « nano » ? C’est un préfixe du système métrique ; il dénote la milliardième partie de l’unité de base : un nanomètre (abréviation nm) est le milliardième d’un mètre. Il a la même racine que « nain » et vient du grec « nannos », qui veut dire « nain ».
Le nanomètre fait partie d’une échelle de longueur : Le mètre (abréviation m) est l’unité de longueur de la vie courante : la chambre dans laquelle on vit a par exemple 3 m de large sur 4 m de long et 2,5 m de haut. Le millimètre (mm) est l’étalon des petits objets par exemple les roues dentées d’un rasoir électrique. Le micromètre (µm) est fait pour le microscopique. Une cellule animale a généralement une dimension de 20 à 50 µm. Les couches d’une puce d’ordinateur se mesurent aussi en µm, mais deviennent de plus en plus minces. Le nanomètre s’utilise pour ce qui se passe au niveau atomique ; la distance entre les atomes voisins d’un cristal de sel est de 0,564 nm ; l’épaisseur d’une membrane de cellule est de 4 à 5 nm.
La nanotechnologie est la technologie des objets dont l’une ou l’autre dimension est de l’ordre du nanomètre.
Je me suis intéressé à la nanotechnologie grâce à quelques articles de « Sciences et Vie junior » consacrés à cette matière (voir [5] et [6] de la bibliographie]. Elle ouvre des perspectives intéressantes dans beaucoup de domaines. J’ai aussi eu la chance d’assister à deux conférences grand public organisées par les Instituts Internationaux de Physique et de Chimie fondés par Ernest Solvay. La première était donnée par le professeur Harald Krotto, prix Nobel de chimie 1996, sur les fullérènes, dont il est un des découvreurs, et les nanotubes (voir chapitre III) ; il a reçu le prix Nobel pour cette découverte. La seconde était donnée par le professeur Jean-Marie Lehn, prix Nobel de chimie 1987, sur «De

en relation

  • Areva
    238132 mots | 953 pages
  • Dictionnaire scientifique anglais-francais
    145406 mots | 582 pages
  • Dictionnaire Scientifique Anglais Francais Jacques Bert
    149236 mots | 597 pages