Thèse

Pages: 83 (20651 mots) Publié le: 18 mars 2013
[pic]


Sous le thème : L’audit interne face au risque opérationnel dans les établissements de crédits
Cas : de la Banque Populaire Régionale de Marrakech Beni Mellal






Préparé par : Encadré par :
M. TIMITE Doguy Abdoul KaderM.ZELMADE Saïd








Année universitaire 2007-2008




[pic]






Je dédie ce mémoire de fin d’étude à mes parents et à tous ceux qui, de prés ou de loin, ont contribué la réalisation du présent mémoire.







































[pic]

A travers ce mémoire, je tiens à remercier en premier lieu mes parentsqui m’ont permis d’arriver à ce stade, de par leur patience et leur soutien.



Mes remerciements vont également à l’endroit de tous ceux qui ont contribué à la réussite de ce travail, en particulier à l’ensemble de la Direction de l’Audit Interne au sein de la Banque Populaire Régionale de Marrakech Beni Mellal et au corps professoral du centre de formation des cadres ESG Maroc.[pic]


Introduction :


1ère partie : l’audit interne et le risque opérationnel
Chapitre premier: L'audit des établissements de crédits
Paragraphe 1: spécificités et caractéristiques de l’audit interne
Paragraphe 2: Les procédures, les démarches et les méthodologies des missions d’Audit interne dansles établissements de crédits.
Chapitre deuxième : l’audit interne et le risque opérationnel dans les établissements de crédits:
Paragraphe 1 : Le risque opérationnel dans les établissements de crédits
Paragraphe 2 : La gestion du risque opérationnel 


2éme partie : Cas de la banque populaire régionale de Marrakech Beni Mellal
Chapitre premier : L’entité banquepopulaire
Paragraphe 1 : L’Organisation et la gestion du risque opérationnel à la B.P.R
Paragraphe 2 : Contexte général de l’exercice d’une mission d’audit au sein d’une Agence de l’une de la B.P.R Marrakech Beni Mellal
Chapitre deuxième : Les résultats de l’étude
Paragraphe 1 la minimisation des risques opérationnels par l’Audit interne
Paragraphe2 : les points d’amélioration suite aux résultats de l’étude
Conclusion































[pic]
























La crise financière mondiale est due pour grand nombre de personnes à la crise des «  subprimes »[1], crise des crédits hypothécaires à taux variables. Cette crise a même fait chuter l’unedes plus grandes banques mondiales Lehman BROTHERS du fait de son importance et aussi à cause du manque de dispositifs et de politiques appropriés pour gérer les risques de crédits hypothécaires.


Nous avons vu aussi plus récemment, que la crise des crédits hypothécaires n’est pas la seule cause de l’effondrement de l’économie mondiale. Une forte croissance des fraudes et malversationsfinancières dans le secteur bancaire. Nous pouvons citer entre autres l’affaire de la Société Générale Française, dans laquelle le trader Jérôme Kerviel[2], a fait perdre cinq milliards d’euros à sa banque en faisant des placements à risque et en ne respectant pas les


procédures. De même, une des plus grandes surprises fut, celle de Bernard Madoff[3]. Cet illustre homme d’affairesaméricain et ancien Directeur du NASDAQ[4], est impliqué dans une affaire d’escroquerie et de malversations financières pour un montant de cinquante milliards de dollars.
Toutes ces informations emmènent à s’interroger sur la gestion des risques liés à l’opérationnel, sur l’efficacité du dispositif de contrôle mis en place ainsi que l’évaluation et la supervision de ce dispositif, ou tout...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • These
  • Thésée
  • Thèse
  • Thése
  • Thèse
  • These
  • Thésée
  • Thèse

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !