Théâtre

Pages: 129 (32128 mots) Publié le: 9 avril 2011
www.comptoirlitteraire.com

André Durand présente

Alexandre Davy de la Pailleterie
dit

Alexandre DUMAS père

(France)

(1802-1870)

[pic]

Au fil de sa biographie s’inscrivent ses œuvres
qui sont résumées et commentées
(surtout ‘’Les trois mousquetaires’’ étudiés dans un dossier à part) .

Bonne lecture !

Il était le petit-fils du marquis Davy de La Pailleterie, que songoût de l'aventure poussa à s'installer à Saint-Domingue, et d’une esclave noire, Louise Césette Dumas. Leur enfant, Thomas Alexandre, né en 1762, aurait été vendu par son père, qui avait besoin d'argent. Pourtant, en France, il mena la grande vie avec ce père indigne avant de s'engager dans l'armée sous le nom de sa mère, Dumas. En 1786, il était dragon de la reine. Envoyé en détachement àVillers-Cotterêts, dans l'Aisne, il y tomba amoureux d'une jeune fille du pays, Élisabeth Labouret, qu'il épousa en 1792, alors qu’il était devenu lieutenant-colonel. Il fut commandant en chef de l'armée des Pyrénées occidentales, général en chef de l'armée des Alpes, général en chef de l'armée de l'Ouest, chargé de pacifier la Vendée. Après des exploits durant la campagne d'Italie, il participa à celled'Orient et contribua à la prise d'Alexandrie (1798). Mais il se brouilla avec Bonaparte car, avec Kléber et Brune, il était du petit nombre de ceux qui refusaient le projet de dictature. Il quitta l’armée d’Égypte le 7 mars 1799. Mais, le 17 mars, il échoua sur la côte occidentale de la Pouille, et fut détenu à Tarente puis à Brindisi, où on tenta de l’empoisonner. Il fut libéré le 5 avril 1801,après deux ans de captivité. Rentré très affaibli en France, il regagna Villers-Cotterêts où Alexandre, son troisième enfant et son unique fils, naquit le 24 juillet 1802. Napoléon le mit à la retraite, et il vécut dans la gêne, mourant en 1806 des suites de sa captivité.
Son fils avait alors quatre ans, mais il avait pu apprécier sa force herculéenne, ses habits chamarrés, son courage et sonpanache (il a dû penser à lui en inventant le mousquetaire Porthos, et il lui consacra dix-neuf chapitres de « Mes Mémoires »). Il ne pardonna jamais à Napoléon (qu’il vit, à son retour de Waterloo, passer au relais de poste de Villers-Cotterêts, ce qui le marqua) d'avoir mis son père à la retraite et d'avoir refusé à sa mère la pension due à la veuve d'un héros des guerres de la Révolution. Ilraconta pourquoi il avait décidé de s'appeler Dumas et non pas Davy de La Pailleterie, le nom qu'il aurait pu porter : il voulait rester fidèle au nom illustré par son père, le général Dumas.
Alexandre Dumas est né et a grandi à la campagne ; petit garçon, il passa beaucoup de temps dans la forêt de Retz qu’il parcourait en compagnie du garde-chasse Mocquet dont il dira qu’il lui a tout appris. Cetenfant de la nature connut tôt les joies de la chasse, aima les armes, les chevaux, allait rester un homme sportif, un éternel chasseur.
Cependant, en 1811, il entra à l'école de Villers-Cotterêts que dirigeait un abbé Grégoire. Il y resta jusqu'en 1813. Il ne reçut donc qu’une formation superficielle, mais sa prodigieuse vitalité et son ardeur d’autodidacte devaient suppléer cette carenceinitiale. Il dut travailler très jeune, étant à quatorze ans, clerc chez Me Mennesson, notaire de Villers-Cotterêts ; mais il se montra plus intéressé par la chasse que par l'étude du droit. En 1819, il fit, à un bal donné par son tuteur, la rencontre du fils d'un noble suédois, Adolphe de Leuven : ce fut un véritable coup de foudre, ils devinrent amis pour la vie. Adolphe l’initia à la littérature. En1822, il quitta l'étude de Me Mennesson pour devenir troisième clerc chez un notaire de Crépy-en-Valois. En novembre, il se rendit pour la première fois à Paris en compagnie d'Adolphe de Leuven, finançant leur voyage grâce à la chasse, car il échangea le gibier tué en chemin contre la table et le logis.
À Paris, il fit la connaissance de l'acteur Talma. En 1823, il s’y installa. Grâce aux...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Théatre
  • le théatre
  • Le théatre
  • Theatre
  • Le théâtre
  • Le théâtre
  • Theatre
  • Theatre

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !