théâtre

891 mots 4 pages
Le marquis de Manicamp est un homme enthousiaste, expansif, vif et emporté. Il le sait, il le dit. Il pense que tout le monde partage ses goûts et ses idées, et d’ailleurs il ne supporterait pas le contraire. Il s’est mis en tête de marier sa fille Berthe au timide Folleville. Or ce dernier n’a jamais pu lui dire que c’était impossible, son mariage avec sa cousine Aloïse étant déjà arrêté entre leurs deux familles.
Chaque tentative de Folleville pour expliquer le problème est immédiatement interrompue par un flot de démonstrations affectueuses de la part de Manicamp, « Embrassons-nous, Folleville ! », et par des avancées dans l’organisation du mariage : la corbeille, la bague, le Prince de Conti prévenu, le contrat.
« Ah çà, il m’enlace ! il me garrotte ! », ne peut que se dire Folleville. Si les choses continuaient ainsi, il est vraisemblable que ce dernier, entraîné par la volonté impétueuse de Manicamp, se retrouverait marié contre sa volonté. Mais voilà que le vicomte de Chatenay se présente. Il vient de tomber éperdument amoureux de Berthe, pour la raison insolite qu’elle l’a giflé en public. Il vient demander sa main, et il ne pourrait pas concevoir qu’on la lui refusât.

Séquence 1 : L’étranger
1ère partie, chapitre 1 : LA MORGUE « Je suis entré… son visage » (p. 13 à 15)
Introduction :
La 1ère édition de l’étranger est datée du 15 juin 1942. La critique officiel soumise au régime de Vichy juge le livre immorale à cause de la personnalité de Meursault. A cause de Meursault narrateur et personnage principal du roman. Le succès de l’œuvre ne se démentira jamais.
Entrée en matière :
L’action se situe à Alger et dans sa banlieue. Au début du roman, Meursault apprend par un télégramme la mort de sa mère. Il demande alors un jour de congé pour se rendre à l’asile de Marengo et assister à l’enterrement. En arrivant, il rencontre le directeur qui le conduit jusqu’à la Morgue où repose le corps de sa mère. Dans cet extrait Meursault y pénètre seul et est

en relation

  • Le théatre dans le théatre
    534 mots | 3 pages
  • Le théatre dans le théatre
    6196 mots | 25 pages
  • Le théâtre dans le théâtre
    1081 mots | 5 pages
  • Théatre théatre
    1224 mots | 5 pages
  • Le théatre dans le théatre
    259 mots | 2 pages
  • Le theatre dans le theatre
    3559 mots | 15 pages
  • Théâtre
    2358 mots | 10 pages
  • Le théâtre
    1787 mots | 8 pages
  • Theatre
    1430 mots | 6 pages
  • Théatre
    14803 mots | 60 pages