Théathre médiéval

8238 mots 33 pages
LE THEATRE MEDIEVAL

Le théâtre médiéval est un théâtre européen et pas seulement français. Mais il comportait cependant des particularités selon les régions où il était pratiqué. L’essentiel du théâtre médiéval se fait dans les Flandres et en Rhénanie, mais aussi en Italie, en Belgique...

Aucun édifice construit est resté depuis le début du théâtre médiéval. Il n’y avait pas de réel édifice et le peu qui existait était en bois. Au Moyen-âge, le théâtre était une chose éphémère qui avait lieu lors de fêtes religieuses ou profanes et les édifices où le théâtre se déroulaient n’était que les églises ou le devant des églises, les places en plein air. Il n’y avait alors qu’une construction en bois, qui était brûlée ou détruite après la représentation. La tradition du théâtre n’était pas assez forte pour qu’un théâtre permanent soit construit.

Le théâtre médiéval du moyen-âge n’est en rien l’héritier du théâtre grecque et romain. Les traditions se sont perdues ainsi que les textes, de même que les textes philosophiques et les textes de lois. La société médiévale ne sait rien du théâtre de l’antiquité, mis à part quelques savants qui connaissent l’existence de Platon et d’Aristote, mais ils ne connaissent malheureusement pas leurs textes. La tradition de la pensée grecque et latine est donc extrêmement lacunaire et en particulier pour ce qui est de la tradition théâtrale.

L’origine du théâtre médiéval est la religion et c’est à travers cette dernière que le théâtre renaît. C’est en partie par le monde arabe que le théâtre revient en occident. Mais le théâtre comporte deux formes bien distinctes l’une de l’autre :
* Les jeux liturgiques, comme les miracles et les mystères qui sont des formes théâtrales sacrées.
* Les farces, les sotties ou les sotie, qui viennent plus tard et qui sont plus des divertissements mais qui sont considérées comme une forme profane du théâtre médiéval.
Cette distinction entre sacré et profane est très difficile à

en relation