Théatre religieux

528 mots 3 pages
*PIEROTTI Héloïse 1ère* ESA Théodore AGRIPPA d’AUBIGNE *1552 _ 1630* Né le 8 février 1552 au château de Saint Maury près de Mons, en Saintonge, il a été élevé dans la religion calviniste. Il est placé en pension à Paris en 1562 chez un humaniste célèbre. Son père meurt à Orléans, assiégée par le Duc de Guise en 1563. Il poursuit ses études à Genève puis rejoint l’armée protestante en 1567 et participe au conflit entre les catholiques et les protestants. Plus tard, il écrira les Tragiques dans lesquelles il décrira les visions d’horreur dont il fut le témoin. Il devient écuyer du futur Henri IV en 1573. Une amitié entre les deux hommes. Il fut nommé à des postes militaires très importants. Mais les évènements et la conversion d’Henri de Navarre au catholicisme finissent par les séparer. En 1577, il est grièvement blessé à Casteljaloux. Il semblerait que ce soit à ce moment-là qu’il aurait écrit les premières « clauses » des Tragiques. Il se retire dans le Blaisois et se marie en 1583 avec Suzanne de Lezay dont il eut un fils Constant, père de la future Marquise de Maintenon et deux filles. Il déshérita Constant parce qu’il s’était converti au catholicisme, le condamnant lui et sa famille à la misère. Après l’assassinat du Duc de Guise en 1588, il reprend le combat au sein des « Fermes », tendance dure des protestants, qui considère l’abjuration d’Henri IV en 1593 comme une trahison. Il ridiculise les « Prudents », tendance modérée de l’Eglise protestante, dans le Caducée ou l’Ange de la Paix. Il doit quitter la France pour Genève à la suite de la condamnation de son « Histoire Universelle de 1550 à 1601» par le Parlement. C’est là que la plupart de ses œuvres seront publiées et qu’il meurt en 1630. 5 mots clés Militant Protestant convaincu, il s’engage à la fois en tant que militaire de haut rang (proche du futur Henri IV, il fut grièvement blessé) et en tant qu’écrivain pour défendre sa religion et combattre ses ennemis, les catholiques et

en relation

  • Theatre religieux
    287 mots | 2 pages
  • Théâtre religieux
    1577 mots | 7 pages
  • Le théatre médiéval
    610 mots | 3 pages
  • allez les bleus
    1216 mots | 5 pages
  • Théatre
    1778 mots | 8 pages
  • Totaly
    1147 mots | 5 pages
  • La religion chrétienne : une barrière aux libertés théâtrales en france de l’antiquité à nos jours
    3050 mots | 13 pages
  • Le théatre est-il un reflet de l'homme ?
    1237 mots | 5 pages
  • Les larmes au théâtre
    645 mots | 3 pages
  • Le théatre a Athene au Ve siecle
    256 mots | 2 pages