Théatre

3583 mots 15 pages
• Le comique de gestes : l’effet comique est produit par l’interprétation (par exemple : mimiques, grimaces, vêtements, accessoires → didascalies). • Le comique de situation : l’effet comique est produit par la situation d’un personnage dans l’histoire qui est racontée (surprises, rebondissements, coïncidences, retournements, quiproquos, etc.) • Le comique de mots : l’effet comique est produit par les paroles (jeux de mots, calembours, niveaux de langue, répétitions, etc.) • Le comique de caractère : l’effet comique est produit par la peinture des caractères (traits moraux propres à une classe d’êtres : vices, idées). • Le comique de mœurs : l’effet comique est produit par les usages d’une classe d’hommes ou d’une époque. C’est la satire d’un comportement social.
Approche du genre : le mot "comique" (du grec kômos, fête carnavalesque et rurale en l'honneur de Dionysos) désignait dans l'Antiquité toute pièce de théâtre. A partir du XVII° siècle, il qualifie les œuvres essentiellement théâtrales (les comédies) qui s'opposent à la tragédie dans leur finalité, qui est le rire, et leur dénouement heureux. Le registre comique s'applique à des sujets ordinaires, traités dans un style familier, où souvent domine l'intention satirique et morale : la comédie "châtie les mœurs en riant", tournant en ridicule des caractères ou des vices à la mode.
[pic] Formes dominantes :
[pic]Types de texte : théâtral, narratif.
[pic]comiques de caractère (personnages pittoresques en proie à une passion), de situation (imbroglio, quiproquos), de mots (calembours), de mœurs (satire sociale).
[pic]registres : burlesque, héroï-comique, ironique, satirique.
[pic]le rire est provoqué par la dénonciation caricaturale des ridicules et par l'expression mécanisée d'une passion.
[pic] Textes théoriques :
[pic]Aristote : Poétique - Molière : L'Impromptu de Versailles, Critique de L'Ecole des Femmes - N. Boileau : Art poétique - V. Hugo : Préface de Cromwell - H. Bergson

en relation

  • Tartuffe
    445 mots | 2 pages
  • Le registre comique
    563 mots | 3 pages
  • Comique
    339 mots | 2 pages
  • Différents comiques
    576 mots | 3 pages
  • Le comique
    286 mots | 2 pages
  • LE REGISTRE COMIQUE
    379 mots | 2 pages
  • Les enjeux de la traduction litteraire
    298 mots | 2 pages
  • Comique
    781 mots | 4 pages
  • synthèse pour l'entretiens lyrisme amoureux
    1189 mots | 5 pages
  • Commentaire rhinocéros eugène ionesco extrait de « entre-temps » page 79 à « j'ai eu du mal à avoir les pompiers... » page 83
    2166 mots | 9 pages