Théatre

Pages: 8 (1778 mots) Publié le: 10 décembre 2009
Le Théâtre Médiéval
Introduction
Éléments d’histoire :
Termes historiques :
Théâtre latin => théâtre médiéval
Début de l’ère chrétienne : censure du théâtre
Chute de l’Empire roman suite à l’évasion des barbares, visigots, francs au Vème siècle.
Charlemagne – hégémonie au VIIIème siècle.
Les Capétiens – début des croisades et début de la guerre de 100 ans.
1440 env. –imprimerie de Gutenberg
1492 – découverte de l’Amérique
Termes esthétiques :
2 volets :
Volet art romane ;
Volet art gothique.
Le théâtre médiéval est plutôt associé à une esthétique gothique, complexe et élaboré.
Éléments de définition :
La littérature médiévale est orale (parce que la majorité de la population estillettré). Les troubadours, les jongleurs, sesont eux qui transmettent la littérature orale en lisant et en chantant.
La pratique théâtrale est une pratique religieuse (la liturgie).
Où commence le théâtre et où s’arrête la liturgie ?
Le théâtre réapparaît au sein des églises au IXème siècle, au sens architectural. Progressivement, il s’émancipe de l’église, c’est-à-dire, il n’est plus joué là, mais dans les villages.
D’abord onjoue des textes bibliques, puis les fables théâtrales.
XVème siècle – le théâtre est interdit par l’église (le théâtre condamné).
Remarque conclusive :
Le théâtre médiéval est distingué entre le théâtre sacré et le théâtre profane. Le théâtre médiéval est peu connu, ensuite il a été reconnu, mais tout de même il reste peu étudié.
Les pièces du théâtre médiéval sont mal conservées,puisqu’elles sont jouées une seule fois, et donc elles sont peu copiées et peu transmises.
Le théâtre médiéval est une parenthèse dans l’histoire du théâtre, notamment entre le théâtre antique et de la Renaissance.
L’époque médiévale ignore Aristote.
I Le Théâtre Religieux
Le théâtre religieux a une fonction didactique => adressé aux fidèles, il a un rôle d’édification.
Il y a 4 genres dethéâtre religieux :
A Le Drame Liturgique
Apparaît à la fin de IXème siècle, le drame liturgique est une imitation de la Bible (pendant la cérémonie), interprété par des prêtres, les clergés et enfants pendant les messes.
Le but s’était d’incarner les personnages de la Bible.
Caractéristiques :
Le drame liturgique est joué dans l’église, par des amateurs et en latin ;Brièveté – 100 vers environ en 15 minutes ;
Temporalité particulière ;
Joué pendant le Noel et Pâques ;
La dramatisation des cultes à des valeurs éducatives ;
Le public fidèle ;
Adressé au Dieu ;
Acte de foi, qui imite la Bible et rende visible.
Exemple : La Visitation de Sépulcri (_Visitation Sepulchri_ – résurrection du Christ).
B Le Jeu
Lethéâtre essaie de créer une émotion esthétique après le drame liturgique. Le Jeu est toujours sacré.
Caractéristiques :
Le jeu est joué dans un espace architectural et pas dans l’église ;
Joué en français (la langue vulgaire – Vulgus) ;
À la fin du XIIème siècle les textes sont crées, parlés et chantés ;
Le jeu est formé, plus complexe, plus longue ;Fonction didactique ; Décor spécifique, simultané, mais en même temps des décors différents. Mansions – baraques, qui représentent un lieu. À droit – les enfers ; à gauche – les paradis.
C Le Miracle
Le miracle est une expansion du jeu. Il est un genre sacré, dans les modalités des représentations proches du jeu.
La différence entre les jeux et les miracles :
Le jeu –histoire collective ;
Le miracle – histoire particulière (sauvé par des miracles).
Caractéristiques :
Le miracle est consacré au spectaculaire et visuel ;
Il favorise l’aboutissement ;
Il se termine par la conversation.
D Le Mystère
Le mystère est une vaste amplification de miracle, qui s’intéresse à la créativité de l’humanité. Connaît l’essor au XVème...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Théatre
  • le théatre
  • Le théatre
  • Theatre
  • Le théâtre
  • Le théâtre
  • Théâtre
  • Theatre

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !