Théorie de la restauration

Pages: 19 (4628 mots) Publié le: 31 août 2011
Principes de la Théorie de la Restauration

Introduction

Tout œuvre d’art passe par trois phases avant d’être reconnue par nous.
• La première phase est le temps passé dans la pensée de l’artiste, avant qu’il ne procède à son travail.
• La deuxième phase est le temps dont l’artiste a besoin pour achever son œuvre.
• La troisième phase est le temps mis par l’œuvrepour arriver à nous.
La matière de l’œuvre d’art
Dans la première phase, l’œuvre de l’artiste est encore sous forme de matière inconnue d’où toutes les choses éternelles sont faites. C’est la matière de la pensée qui est en lui et en dehors de lui. C’est le monde sans forme, sans temps et sans espace. C’est le monde où il y a l’harmonie, l’unité et l’équilibre. C’est le monde où tout hommeréalise en esprit tire ses concepts et ses critères. C’est le monde où l’artiste tire ses révélations et ses inspirations.
Dans la deuxième phase, l’artiste emploie son imagination et toutes ses capacités artistiques et techniques pour rejoindre sa pensée dans les formes, les couleurs et la matière. L’œuvre est la sienne. Il peut en faire tout ce qu’il veut pour l’achever dans les meilleuresconditions. Une fois achevée et délivrée au monde, elle n’est plus la sienne. Elle sera la propriété de l’humanité.
Dans la troisième phase, l’œuvre entreprend un voyage, malgré elle, pour justifier sa présence, dans ce monde et pour récupérer sa place dans un espace et dans un contexte bien déterminé. Sous l’influence du temps, elle subit des changements de détérioration.
Après cestrois phases vient le moment le plus important. C’est le moment de notre prise de conscience des valeurs figuratives et esthétiques qui nous invite à l’appeler “ œuvre d’art”.
L’œuvre d’art comme unité
Une œuvre d’art n’est pas, en tant que telle, composée de parties mais constitue, comme image, une totalité douée d’une unité propre, qui se réalise dans la continuité de la forme. Unité, donc,essentiellement différente de celle des choses représentées. Or toute discontinuité, toute interruption, vient forcement troubler la lecture de ce rythme. Mais, puisque l’unité de la forme n’est pas divisible en parties, chaque fragment qui en subsiste continue à participer de l’unité rompue, et donc à la suggérer dans la mesure ou il la contient encore en puissance. La reconstitution, impossibleen tant que reprise du processus créateur, reste donc concevable, et même pleinement justifiée, si on la comprend comme un acte d’interprétation critique, destiné à rétablir une continuité formelle interrompue, dans la mesure où, celle-ci reste latente dans l’œuvre mutilée, et où la reconstitution rend a la structure esthétique la clarté de lecture qu’elle avait perdue.
Le problème des lacunesIl est aujourd’hui évident, pour la compréhension moderne de l’art, que l’extériorisation par l’artiste de l’image intérieure qui s’élabore en lui n’est pas la copie de cette image, mais une phase décisive de son élaboration : de sorte qu’il n’y a pas, en peinture ou en sculpture, d’exécution qui ne soit en même temps formulation de l’image. (B. Croce, Estetica, Bari 1950, C. Brandi, Carmineo della Pittura, Florence, 1947). Or, la démarche créatrice étant par essence unique, irréproduisible – en toute rigueur, même par l’artiste lui-même qui, ou il se copierait, ou il ferait une œuvre nouvelle -, toute reprise du processus est donc impossible en raison de sa nature même.
Il semblerait à première vue qu’il faille en conclure à l’impossibilité, et renoncer toute tentative dereconstitution des parties manquantes d’une œuvre mutilée. Ce serait cependant éluder et résoudre le problème que les lacunes continuent a poser, et qui exige une solution conforme à l’esthétique nouvelle.
Temps adéquat de l’intervention de la restauration
Le temps mis par l’œuvre d’art pour arriver à nous après son émanation de son créateur, est nécessaire pour sa maturité, si on peut le...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • FICHE DE LECTURE Cesare brandi Théorie de la restauration
  • Restauration
  • La restauration
  • La restauration
  • Réstauration
  • La restauration
  • La restauration
  • La restauration

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !