Thérèse desqueyroux

1124 mots 5 pages
Comparaison entre « Thérèse Desqueyroux » et « Moderato cantabile »

Thérèse Desqueyroux et Anne Desbaresdes vivent dans le même milieu et subissent les mêmes pressions de la bourgeoisie, les rites mais aussi l’honneur de la famille qu’il faut préserver à tout prix, celui-ci est très marqué dans Thérèse Desqueyroux. Toutes deux sont en proie à une crise de bovarysme et doivent y faire face. Comme Anne Desbaresdes dans Moderato Cantabile, Thérèse Desqueyroux refuse sa condition et est en révolte face à la vie qu’elle mène, tout au long du roman, elle va chercher à s’évader, à retrouver sa liberté. Pour mieux comprendre leur vécu, il faut se baser sur leur caractère, la relation avec leur mari, leurs rencontres et lien mère-enfant. Jusqu’où sont-elles prêtes à aller pour obtenir cette liberté tant désirée ?

On peut observer que Thérèse est assez nostalgique, elle se réfère beaucoup à des faits passés, comme par exemple quand elle se remémore les moments passés avec Anne, sa belle-sœur, mais qui, avant tout, était son amie, sa complice, « était » car ce ne sera plus le cas par la suite. Elle vit dans ses rêves et s’imagine un tas de scénarios : « (…) son esprit étrangement lucide construisait toute une vie à Paris (…) », elle ressent aussi des remords : « J’aurais dû partir, une nuit, vers la lande du Midi, comme Daguerre. J’aurais dû marcher à travers les pins rachitiques de cette terre mauvaise ; marcher jusqu’à épuisement (…) ». Tout au long du roman on peut observer que Thérèse fume « elle fume comme un sapeur », comme Anne Desbaresdes sombre dans l’alcoolisme, pour oublier sa condition et tenter de diminuer son ennui.

Anne est une des raisons pour lesquelles Thérèse a épousé Bernard Desqueyroux même si pour elle ce lien (être belle-sœur) ne comptait guère. La seconde est son goût des propriétés qui lui vient de son père, Mr Larroque : « Elle avait toujours eu la propriété dans le sang », mais la raison essentiel est sans aucun doute que

en relation

  • Thérèse desqueyroux
    7269 mots | 30 pages
  • Therese Desqueyroux
    18967 mots | 76 pages
  • therese desqueyroux
    992 mots | 4 pages
  • Thérèse desqueyroux
    1102 mots | 5 pages
  • Thérèse desqueyroux
    3690 mots | 15 pages
  • therese desqueyroux
    1141 mots | 5 pages
  • Thérèse desqueyroux
    935 mots | 4 pages
  • Thérèse desqueyroux
    536 mots | 3 pages
  • Thérèse desqueyroux
    382 mots | 2 pages
  • Therese desqueyroux
    1504 mots | 7 pages