Thérèse raquin de zola

Pages: 14 (3410 mots) Publié le: 7 novembre 2009
Thérèse Raquin d’Emile ZOLA

I. Présentation de l’œuvre et de son auteur

Thérèse Raquin fut le premier grand roman d’Emile ZOLA. Ce roman est d’abord paru en feuilletons dans un journal et l’auteur a su, par un découpage habile de son texte, réveiller l’attention et piquer la curiosité des lecteurs.
Emile ZOLA naît à Paris en 1840. Il est le fils d’un ingénieur civil Italien naturaliséfrançais. Il passe son enfance à Aix-en-Provence. A l’âge de sept ans, le petit Emile perd son père ; sa mère et lui se retrouvent alors dans une situation financière difficile suite à de nombreux endettements. Il fait ses études en Provence. Revenu à Paris en 1958, il connaît la misère avant d'entrer chez Hachette pour ficeler des paquets. Il se fait remarquer par son intelligence et se voitconfier le service de la publicité, dont il deviendra directeur. Un an plus tard, il débute une carrière de journaliste. De nombreux articles se succèderont. Il publie également ses premières œuvres tel que Contes à Ninon, La Confession de Claude et, bien sûr, son premier grand roman Thérèse Raquin, en 1867. Emile ZOLA se marie en 1870 à Alexandrine mais a aussi une relation avec Jeanne Rozerot quilui donnera deux enfants. Emile ZOLA écrit alors de nombreuses œuvres dont les plus connus sont L’Assommoir, Germinal ou La Bête Humaine. En 1898, à cause de son célèbre « J’accuse » qui avait pour but de défendre le capitaine juif Louis DREYFUS accusé de trahison, Emile ZOLA est condamné et s’exile un an en Angleterre.
De retour en France, il meurt asphyxié à son domicile, en 1902. L’originecriminelle du décès est avancée.

II. Synthèse de l’œuvre

A la suite de la mort de la mère africaine de THERESE RAQUIN, son père, un capitaine français basé en Algérie, confia Thérèse à sa tante, MME RAQUIN. Celle-ci avait déjà un fils, CAMILLE, souvent malade. Les deux enfants grandirent dans les maladies de Camille. Au vingt et un ans de Thérèse, Mme Raquin maria ensembles ses protégés.Camille décida alors de travailler dans une grande administration parisienne. Ils déménagèrent donc dans un petit appartement à Paris, au passage du Pont-Neuf, au-dessus d’une boutique de mercerie que les femmes reprirent. Camille trouva du travail au Chemin de Fer d’Orléans et pour Thérèse commencèrent trois longues années d’ennuis ponctuées par les visites du jeudi soir.
Ces soirs-là seréunissaient le vieux MICHAUD, un commissaire de police retraité et ami de Mme Raquin, son fils OLIVIER, lui aussi dans la police, SUZANNE, son épouse et GRIVET, un employé des Chemins de Fer, rencontré par Camille dans le cadre de son travail. Pendant la soirée, ils buvaient du thé et jouaient des parties de dominos. Thérèse détesta ses soirées mais aussi les invités présents.
Un soir, Camille ramenaun nouvel invité, LAURENT, lui aussi employé des Chemins de Fer. Ils s’étaient connus enfants puis brouillés. Laurent s’était essayé à la peinture mais n’avait pas réussi à en vivre. Au cours d’une conversation, il proposa à Camille de peindre son portrait. En rentrant chez lui, Laurent décida d’embrasser Thérèse à la première occasion et de devenir son amant. Le portrait fini, le personnageressembla à un noyé à cause des couleurs très ternes mais Camille le trouva très réussi. Une fois seul avec Thérèse, Laurent l’embrassa et celle-ci se laissa faire.
Commença alors une folle romance de huit mois entre les deux amants qui se rencontrèrent régulièrement. Thérèse disait à sa tante qu’elle se sentait mal et allait se reposer dans son lit. Laurent inventait des prétextes pour échapper àson patron durant la journée. Ils se rencontrèrent dans la chambre de Thérèse en présence du chat François. Au bout de huit mois, l’employeur de Laurent ne voulait plus qu’il quitte son travail pendant le jour. Ils ne se virent plus. Thérèse inventa un prétexte pour sortir le soir de chez elle. Elle alla chez Laurent. A eux deux, ils eurent l’idée du meurtre.
Lors d’une promenade près de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Zola
  • Thérèse raquin de zola
  • Thérèse raquin, emile zola
  • Zola Therese Raquin
  • Emile zola, therese raquin
  • Thérèse Raquin de Zola
  • Thérese raquin de zola
  • Zola Thérèse Raquin

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !