Thérese raquin commentaire

Pages: 2 (398 mots) Publié le: 2 janvier 2012
Le passage du Pont Neuf n'est pas un lieu de promenade. On le prend pour éviter un détour, pour gagner quelques minutes. Il est traversé par un public de gens affairés dont l'unique souci est d'allervite et droit devant eux. On y voit des apprentis en tablier de travail, des ouvrières reportant leur ouvrage, des hommes et des femmes tenant des paquets sous leur bras ; on y voit encore desvieillards se traînant dans le crépuscule morne qui tombe des vitres et des bandes de petits enfants qui viennent là, au sortir de l'école, pour faire du tapage en courant, en tapant à coups de sabots surles dalles. Toute la journée, c'est un bruit sec et pressé de pas sonnant sur la pierre avec une irrégularité irritante ; personne ne parle, personne de stationne, chacun court à ses occupations, latête basse , marchant rapidement, sans donner aux boutiques un seul coup d'œil. Les boutiques regardent d'un air inquiet les passants qui, par miracle, s'arrêtent devant leurs étalages.

Le soir,trois becs de gaz, enfermés dans des lanternes lourdes et carrées, éclairent le passage. Ces becs de gaz, pendus au vitrage sur lequel ils jettent des taches de clarté fauve, laissent tomber autour d'euxdes ronds d'une lueur pâle qui vacillent et semblent disparaître par instants. Le passage prend l'aspect sinistre d'un véritable coupe-gorge ; de grandes ombres s'allongent sur les dalles, dessouffles humides viennent de la rue ; on dirait une galerie souterraine vaguement éclairée par trois lampes funéraires. Les marchands se contentent, pour tout éclairage, des maigres rayons que les becs degaz envoient à leurs vitrines ; ils allument seulement, sans dans leur boutique, une lampe munie d'un abat-jour, qu'ils posent sur un coin de leur comptoir, et les passants peuvent alors distinguer cequ'il y a au fond de ces trous où la nuit habite pendant le jour. Sur la ligne noirâtre des devantures, les vitres cartonnier flamboient ; deux lampes à schiste trouent l'ombre de deux flammes...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaire de texte thérèse raquin
  • Commentaire composée therese raquin
  • Commentaire litteraire sur therese raquin
  • Commentaire Thérèse raquin
  • Commentaire composé thérèse raquin
  • Commentaire incipit thérèse raquin
  • Commentaire Therese Raquin
  • Commentaire de l'explicit de thèrese raquin

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !