The Dark Night

2358 mots 10 pages
The Dark Night : un chevalier dans notre société ?

Le héros, une entité résonante à la situation d'une société en perdition.
En opposition à l'ordre établi, il viendrait bousculer celui-ci en entrouvrant une nouvelle porte à notre monde, amenant à une toute autre façon de le façonner, ou de l'améliorer.
Le héros représente la perfection, la personnification de l'image que l'on voudrait d'une société vertueuse.
Mais toute chose a son exception, et celle du héros est le "Dark Night" ou plus communément, le "Batman"...

Le super-héros :

Le super-héros est apparu au début du XXe siècle aux Etats-Unis, des comics aux salles de cinéma, le super-héros a pris place dans l'univers culturel et questionne sur la société.
Certains sont des demi-dieux modernes (Superman), d'autres sont mi-hommes/mi-mutants (X-Men, Spiderman), mais leur points communs sont nombreux, parmis lesquels :

- La perte d'êtres chers (parents, amour).
- La quête de sens, de soi.
- La justice.

L'on peut remarquer que le super-héros est toujours tiraillé dans ses choix et sur sa vision de la justice alors que le super-vilain a une vision (justifiée ou non, que l'on peut comprendre ou non, que l'on peut cautionner ou non) très précise de son combat.

Par exemple :

- Le Joker dans Batman, veut créer le chaos total dans un système déja décadent, sans que l'on sache réellement pourquoi.
- Magnéto (X-Men) lui, veut régner sur le monde humain pour éviter une "Shoah mutante", alors qu'il a survécu à la Shoah étant petit.

La place du super-héros dans la société américaine est très importante, c'est de là où il est né, mais il est aussi utilisé comme véritable outil de propagande (Captain America) pour donner une bonne image et en emanciper l'idée dans le reste du monde.

Passons maintenant au sujet principal...

The "Dark Night" :

Présentation

Bruce Wayne est né à Gotham City dans une famille riche, lorsque ses parents se font assassiner sous ses yeux, il jure de les venger

en relation

  • Critique du Film "The Dark Night rises"
    674 mots | 3 pages
  • A few thoughts about the "thought-fox"
    1169 mots | 5 pages
  • Black bird
    424 mots | 2 pages
  • Merde
    338 mots | 2 pages
  • Arrangement à 2 voix de another brick in the wall des floyd
    1396 mots | 6 pages
  • La serre en architecture
    1089 mots | 5 pages
  • Essay on dylan thomas,  “do not go gentle into that good night 
    440 mots | 2 pages
  • Dissertation
    796 mots | 4 pages
  • Dream variations hughes
    501 mots | 3 pages
  • Binge drinking
    323 mots | 2 pages