The other side of truth

928 mots 4 pages
Guerre des monnaies Les pays ont chacun leur propre monnaie et les échanges économiques entre eux induit donc des échanges de monnaie différentes. L’économie de chacun des pays a besoin de convertir la monnaie qu’elle reçoit par la sienne. Cette conversion se fait à l’aide du taux de change, il permet à un agent économique de connaitre la quantité de sa monnaie qu’il faut pour avoir la quantité demandé à un agent économique ayant une autre monnaie. La guerre des monnaies apparait à ce sujet. Dans le but d’avoir le pas sur les autres économies, certaines mais principalement la Chine dévalue sa monnaie, le yuen. Ainsi, elle utilise un système ressemblant à du protectionnisme, c'est-à-dire moins ouvert au monde mais le monde ouvert à elle. En effet, la dévaluation du yuen permet aux exportations d’augmenter puisque les autres économies sont attirées par la faible valeur de la monnaie chinoise. Elle utilise le « chacun pour soi » pur et dur. D’un autre côté, elle empêche l’importation puisque le prix des produits vendus à l’intérieur du pays est moins coûteux que celui venant des pays internationaux. De plus, la Chine devrait avoir une limite c’est le risque de connaitre l’inflation, c'est-à-dire que le yuen n’ait plus de pouvoir d’achat à cause de la masse monétaire trop excédentaire dans son pays. Mais ceci ne freine pourtant pas son engagement de concurrencer les Etats-Unis. Pour rééquilibrer les deux économies, la Chine échange sa monnaie contre le dollar américain. Du coup, à cause de la dévaluation chinoise, les américains échangent plus de dollar que ce qu’envoit la Chine ce qui accentue la faiblesse du dollar. Les Etats-Unis parlent de « manipulation monétaire », pour eux la Chine ne devrait pas avoir une évaluation de la monnaie aussi basse. Mais la tactique américaine pour tenter de conserver l’importance de sa monnaie est autant vicieuse que celle de la Chine. Déjà les crises qu’elle connait au niveau du logement, de l’emploi, et autres domaines

en relation

  • The other side of truth
    679 mots | 3 pages
  • The other side of truth
    655 mots | 3 pages
  • The other side of truth
    273 mots | 2 pages
  • The other side of truth
    650 mots | 3 pages
  • The other side of truth
    286 mots | 2 pages
  • The other side of truth
    749 mots | 3 pages
  • The other side of truth
    287 mots | 2 pages
  • The other side of truth
    560 mots | 3 pages
  • The other side of the truth
    285 mots | 2 pages
  • Chapitre 1 the other side of truth
    712 mots | 3 pages