Theate

Pages: 5 (1050 mots) Publié le: 1 septembre 2014
La vengeance d'Ulysse

Ulysse débarque enfin dans son royaume d'Ithaque, déguisé en mendiant. Il y trouve les prétendants qui volent ses richesses et cherche à épouser sa femme Pénélope.
"Pénélope monta sur une planche haute et dit :
" -Eh bien, ô prétendants, voici pour vous l'épreuve :
Oui ! Voici le grand arc de mon divin Ulysse : s'il est ici quelqu'un dont les mains sans effort,puissent tendre la corde et, dans les douze haches, envoyer une flèche, c'est lui que je suivrais ! " .Tous les prétendants échouent.
Ulysse prit l'arc, le tourna, le retourna.Il prit une flèche, l'ajusta sur l'arc et il tira droit au but. D'un trou à l'autre, passant toutes les haches, la flèche à lourde pointe sortit à l'autre bout. Alors, jetant ses vieux vêtements, Ulysse vida son étui renfermantles flèches de l'archer à ses pieds, puis dit aux prétendants : " C'en est fini maintenant de ces jeux anodins ! Il y a maintenant une autre cible, voyons si je l'atteindrai ! "Contre Antinoos il dirigea la flèche amère. Celui-ci soulevait une belle coupe d'or et la portait à ses lévres : la pensée de la mort était loin de son coeur. La flèche d'Ulysse lui traversa la gorge, la coupe s'échappa deses mains ; un flot de sang jaillit de ses narines et il tomba à la renverse. Une clameur formidable s'éleva dans la salle. Les prétendants s'élancèrent de leurs sièges cherchant des yeux sur les murailles épaisses les armes dont ils puissent se servir.
Ulysse dit aux prétendants :
"-Ah ! Chiens, vous pensiez donc que du pays de Troie, jamais je ne devais rentrer en ce logis ! Vous pilliez mamaison ! Et vous faisiez la cour, moi vivant, à ma femme. Vous voilà maintenant dans les nœud de la mort.


Ulysse et le cyclope
Ulysse remarque une grotte et, poussé par la curiosité, décide de l’explorer. Il part avec douze de ses compagnons et arrive rapidement à la caverne. Là, ils découvrent des fromages énormes, des vases de métal regorgeant de lait et de nombreux agnelets.
- Servons-nouset partons disent les compagnons d’Ulysse.
- Non ! Voyons qui est l’habitant de ces lieux.
Ulysse et ses compagnons s’installent, font du feu et attendent. Quelques minutes plus tard, la terre tremble et une ombre gigantesque se profile sur le sol. Polyphème, le cyclope, est de retour chez lui. Un frisson de frayeur saisit les grecs. Ils ont entendu parler des cyclopes, fils de Poséidon, dieude la mer. Poussant son troupeau devant lui, Polyphème entre dans la grotte qu’il referme à l’aide d’une énorme pierre. Soudain, il aperçoit les Grecs terrorisés.
- Qui êtes-vous étrangers ?
- Nous sommes des guerriers revenant de Troie. Les dieux nous ont jetés sur la côte et…
- Nous, les cyclopes, ne craignons pas les dieux !
Nous leur sommes supérieurs. Disant cela, Polyphème attrapedeux des compagnons d’Ulysse leur fracasse la tête et les dévore. Rassasié, il se couche et s’endort. Ulysse s’interroge alors : « Vais-je le tuer avec mon glaive ? Mais comment ensuite sortir de cette caverne ? La pierre d’entrée est si lourde que jamais nous ne pourrons la pousser… Je dois trouver un autre moyen… »
La nuit passe. L’aube se lève. Polyphème s’éveille. En guise de déjeuner ildévore deux autres compagnons d’Ulysse puis sort faire paître son troupeau. Le soir deux grecs lui servent encore de dîner. Ulysse s’approche alors du cyclope :
- Cyclope, accepterais-tu de ce délicieux vin ?
Le géant avale le breuvage d’un seul coup.
- Que c’est bon ! Donne-m’en encore. Comment t’appelles-tu ?
- Je me nomme personne.
- Et bien personne, moi aussi je vais te faire un cadeau ;je te mangerai le dernier, voici
mon cadeau. Puis, ivre, le cyclope s’allonge et s’endort.
Ulysse et ses compagnons se précipitent sur le pieu qu’ils avaient taillé en l’absence du géant.
Il est mis dans le feu, chauffé au rouge et enfoncé dans l’œil du cyclope.

















Ulysse et Nausicaa
Ulysse ,rejeté par la mer, échoue sur une plage. Fatigué, il s’endort....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Theater and sound
  • inscendie dossier théate
  • Vachel lindsay vs. hugo münsterberg: on their ideas on theater and the movies

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !