These texte de spinoza desirs

353 mots 2 pages
Thèse Philosophie

Spinoza engage sa réflexion par la présentation de son argument et sa conviction : " En quoi convient-il mieux d'apaiser la faim et la soif que de chasser la mélancolie ? "
Lorsque l'on désire quelque chose que l'on a pas, on ressent un manque et l'on en souffre : les larmes, les sanglots, la crainte... on devient impuissant . Devons nous rester impuissant ? Kojève dit : " L'Homme s'avère humain en risquant sa vie pour satisfaire son désir ". Il s'agit donc de se battre pour lutter contre l'impuissance et de devenir heureux. Il est naturel de satisfaire son désir, car l'objet du désir apaise et amène au bonheur. Et plus l'Homme est affecté par une grande joie plus il s'approche de la perfection, le bonheur agissant comme un entreteneur et décuplant les capacités de l'humain dans toutes ses matières.
Ne se contenter alors que des besoins matériels ne rend pas l'homme plus sage et plus apte à la compréhension, la justesse et l'intelligence, il peut le rendre aveugle de la tristesse engendrée par l'inaccessibilité de l'objet du désir.
Le désir est vu comme l'atteinte de la perfection lorsqu'il rend heureux le désireux. Le désir est comme l'essence de persévérer dans son être, il est la jouissance et le but d'une vie. Le désir peut représenter une victoire personnelle lorsqu'il est assouvit, et donc entretenir l'envie de vivre, et non pas le désir de mourrir comme Freud.
Les désirs ne sont donc pas si mauvais, et peuvent être assouvis, la sagesse réside en la capacité de distinguer quels désirs assouvir. Il faut alors selon Spinoza céder a ses désirs, cette faiblesse permettra d'atteindre un grand bonheur proche de la nature divine, et ne dit-on pas " le meilleur moyen de résister a la tentation c'est d'y céder ? " et la tentation pour être les désirs, son désir.
Mais le désir n'est jamais repu, ce qui fais que chaque désir comblé amène a un suivant, de plus, peut aussi prendre de multiples formes

en relation

  • Traité théologico-politique de Spinoza
    474 mots | 2 pages
  • Spinoza traité théologique
    421 mots | 2 pages
  • Faut-il avoir de la chance pour être heureux ?
    2854 mots | 12 pages
  • Peut on etre heureux sans le savoir ?
    1513 mots | 7 pages
  • Spinoza et blyenbergh
    620 mots | 3 pages
  • Avoir tout pour être heureux
    476 mots | 2 pages
  • Philo
    327 mots | 2 pages
  • Texte de Spinoza : pour parvenir
    296 mots | 2 pages
  • Objet et bonheur
    782 mots | 4 pages
  • Gorgias
    674 mots | 3 pages
  • Le bonheur est-il réservé aux simples ?
    865 mots | 4 pages
  • Le bonheur
    1928 mots | 8 pages
  • philo
    317 mots | 2 pages
  • Le Bonheur
    3184 mots | 13 pages
  • L'art du bonheur
    3707 mots | 15 pages