Thomas more

590 mots 3 pages
I.La consécration de Ruy Blas
Consécration = 1) action de rendre qqch sacré 2) apogée (pour une carrière)

1.Un monologue amoureux
Monologue de bonheur de Ruy Blas. Autre monologue: p126; délibération tragique.
Enonciation: monologue, mais v1305 s'adresse directement à « madame », à la Reine (elle, la --> nous --> vous)
Lyrisme amoureux (fortement développé dans la période romantique):
« moi » (en anaphore v1301-1303) exclamations et interjections: « Oh! » v1287, 1292, 1298 au début du vers lexique de l'amour: polyptote (répétition de mots déclinés en noms, adj, verbes...) autour du verbe « aimer »: « l'amour » v1284 « m'aime » v1285 « m'aime » v1286 « aimé » v1287 « l'amour » v1299 « m'aime » v1301 « mon amour » v1307

2.Amour et politique
RB entremêle les domaines sentimental et politique (« dévouement pur et loyal » « duc d'Olmedo, l'Espagne à mes pieds »...). Ex: parallélisme et hyperbole renforcés par la césure (marquée //:séparation d'un alexandrin en 2: 6 + 6): v1286 « Je suis plus que le roi // puisque la reine m'aime » v1306 « A mon bras comme reine, // à mon coeur comme femme »

3.Une extase romantique vocabulaire religieux (« ange » en didascalie, v1289, v1297; « dieu » et « divinité » v1277, 1283, 1298, 1304. « Tout-puissant »)
Abolition des limites, propre au romantisme qui refuse les limites établies: RB est un valet qui rêve de l'impossible (fréquenter les degrés les + élevés de l'échelle sociale)/ Ex: v1281: réunion en accumulation de 1 termes antithétiques: « en moi, hors moi » v1291: « Donc je marche vivant // dans mon rêve étoilé » Opposition avec la césure entre terrestre (marche) / céleste (étoilé), réalité (vivant) / rêve (rêve). Renforcé par la structure de la phrase: donc / dans; vivant (adj) / étoilé (adj); je / mon.
- transition: le vocabulaire de la vision: vision d'extase, mais RB revit aussi la scène précédente (le baiser de la reine). Lexique de la vision et verbe de perception (les remarques de RB sont des

en relation

  • Thomas more
    330 mots | 2 pages
  • Thomas more
    621 mots | 3 pages
  • Thomas More
    1492 mots | 6 pages
  • thomas more
    409 mots | 2 pages
  • thomas More
    2431 mots | 10 pages
  • Thomas more
    503 mots | 3 pages
  • Thomas more
    533 mots | 3 pages
  • Thomas more
    892 mots | 4 pages
  • Thomas More
    472 mots | 2 pages
  • Thomas More
    871 mots | 4 pages