Thrse raquin - zola

3748 mots 15 pages
ÉMILE ZOLA

“Thérèse Raquin”
(1867)

Roman de 240 pages

Résumé

Thérèse Raquin est la fille d'un capitaine français qui était en Algérie et d’une indigène. À l'âge de deux ans, il l'emmena en France, chez sa s' ur, femme au visage gras et placide qui vit à Vernon, pour qu'elle s'occupe d’elle parce que sa mère était morte. Madame Raquin a un fils, Camille, qui, les cheveux d'un blond terne, le visage couvert de taches de rousseur, est lymphatique et maladif. Elle éleva Thérèse dans l'unique pensée d'en faire l'infirmière puis l'épouse de son fils. Thérèse partagea son existence, même si, de tempérament nerveux, elle supportait mal la vie cloîtrée qu'on l'obligeait à mener. Quand elle eut vingt et un ans, Madame Raquin les maria. Mais Camille étant resté petit, chétif, faible de constitution et d'allure languissante, était peu attirant, ressemblait toujours à un enfant malade et gâté, prématurément épuisé. Huit jours après le mariage, il eut assez de la province, et voulut aller vivre à Paris pour travailler dans une grande administration. Madame Raquin y trouva, passage du Pont-Neuf, sinistre galerie souterraine sombre et humide, une boutique de mercerie et un appartement où ils s'installèrent tous les trois, Thérèse ayant l’impression qu’on l’y enterrait. Camille trouva vite un travail dans l'administration du chemin de fer d'Orléans.
Pour Thérèse, commence une vie monotone rythmée tous les jeudis soir par la visite de quatre invités, toujours les mêmes : un ami de Madame Raquin, le vieux Michaud, qui, maintenant à la retraite, était commissaire de police à Vernon, son fils Olivier, qui travaille à la préfecture de police, sa femme, Suzanne, et Grivet, un employé du chemin de fer d'Orléans dont Camille a fait la connaissance au travail. On boit du thé et on joue aux dominos. Thérèse déteste ces soirées.
Un jeudi soir, Camille amène un nouvel invité, Laurent, qui est, lui aussi, employé au chemin de fer après avoir essayé de vivre de sa peinture. Ce

en relation

  • emile zola
    344 mots | 2 pages
  • bien sur
    7553 mots | 31 pages
  • Panorama de la littérature française
    164479 mots | 658 pages