Tibère

736 mots 3 pages
Tibère

Tibère (latin : TIBERIVS•CAESAR•DIVI•AVGVSTI•FILIVS•AVGVSTVS), né en 42 av. J.-C. sous le nom de Tiberius Claudius Nero et mort en 37 ap. J.-C., est le deuxième empereur romain.

Ses origines et son adoption:
Fils de Livia Drusilla et de Tiberius Néron,Tibère serait né soit à Fondi, soit à Rome au Palatin,le 17 Décembre -42.
Son enfance est difficile car il suit ses parents durant leurs fuites à Naples, à travers la Sicile et l'Achaïe et jusqu'à la cité de Lacédémone qui est sous la protection des Claudii. Le sénateur M. Gallius l'ayant adopté par testament, Tibère recueille son héritage mais s'abstient de prendre son nom car le sénateur était du parti opposé à Auguste. Tibère est ensuite adopté par son beau-père Auguste qui en fait son héritier.

Ses deux mariages:
Tibère épouse la fille de Marcus Vipsanius Agrippa, Vipsania Agrippina. Alors qu'elle est enceinte de César Drusus, Auguste oblige Tibère à la répudier en 12 av. J.-C. pour épouser en seconde noce Julie, la fille d'Auguste.

Accession au pouvoir:
En qualité de tribun militaire, Tibère fait ses premières armes contre les Cantabres puis conduit une armée en Orient, rend à Tigrane le trône d'Arménie et reprend aux Parthes l'enseigne perdue par M. Crassus. Il gouverne ensuite la Gaule Chevelue, fait des guerres (Rhétie, Vindélicie, Pannonie et Germanie). Il parcourt le cursus honorum -questure, préture, consulat- presque sans interruption puis termine par obtenir la puissance tribunicienne pour cinq ans.
Tibère quitte Rome en laissant sa femme et son fils et rejoint Rhodes. Il y adopte un mode de vie simple, sans licteur ni huissier. Puis après plusieurs années il revient à Rome. Tibère s'installe dans les jardins de Mécène aux Esquillies sans prendre part aux fonctions publiques.
Trois ans plus tard, Auguste adopte M. Agrippa et Tibère qui est lui-même obligé d'adopter Germanicus.
Après la disgrâce et la déportation de M. Agrippa, Tibère se retrouve seul en lice pour le pouvoir. Il

en relation

  • Tibère
    6975 mots | 28 pages
  • Tibere
    973 mots | 4 pages
  • tibère
    1303 mots | 6 pages
  • Cvbghnj
    1261 mots | 6 pages
  • Tib Re Expo
    526 mots | 3 pages
  • Les normes sociales
    620 mots | 3 pages
  • Fffeee
    10108 mots | 41 pages
  • Critique littéraire - la mort d'agrippine de c. de bergerac
    3673 mots | 15 pages
  • Lune
    1666 mots | 7 pages
  • Gjkfhjkgfd
    621 mots | 3 pages