Tiers monde

250 mots 1 page
Dès les années 1950, les observateurs occidentaux prennent conscience de l'émergence d'un troisième monde entre le monde occidental et le monde communiste. C'est l'économiste français Alfred Sauvy qui, en 1952, emploie le premier l'expression « tiers monde » pour désigner les pays récemment décolonisés qui, comme le tiers-État au moment de la Révolution française, ne sont « rien » mais veulent être « quelque chose ». À l'époque, ce sont essentiellement quelques pays d'Asie nouvellement décolonisés, bientôt rejoints par les pays africains qui accèdent eux aussi à l'indépendance. Or le tiers-monde émerge dans un contexte international marqué par la division du monde en deux blocs.
Comment se définit puis s'affirme-t-il dans ce contexte particulier ? Comment évolue-t-il face aux bouleversements de la conjoncture, en particulier économique ?

C'est le refus proclamé de rejoindre l'un ou l'autre camp, avec le mouvement des non-alignés, qui marque les premières années de l'existence du tiers-monde. Puis, dans les années 1970, la situation de sous-développement entre les pays du tiers-monde et le reste du monde conduit à des tentatives d'affirmation de ces derniers et à une réflexion sur les rapports Nord Sud. À partir du milieu des années 1970, l'unité du tiers-monde est de plus en plus mise à mal par la diversité croissante de ses composantes et l'on est amené à se poser la question de la pertinence de la notion de

en relation

  • Le tiers monde
    2071 mots | 9 pages
  • Le tiers monde
    719 mots | 3 pages
  • Le tiers-monde
    4110 mots | 17 pages
  • Le tiers-monde
    1724 mots | 7 pages
  • Le tiers monde
    5163 mots | 21 pages
  • Le tiers monde
    3096 mots | 13 pages
  • Le tiers monde
    4503 mots | 19 pages
  • Le tiers monde
    719 mots | 3 pages
  • Tiers monde
    1014 mots | 5 pages
  • Le tiers monde
    1203 mots | 5 pages