Tiib

2415 mots 10 pages
LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

Mots-clés de votre sujet
Dissertations
Commentaires
Citations
Fiches de lecture * Accueil * Forum * Contact * Partenariat * Stats * COURS * JEUX & QCM * MÉTHODOLOGIE * LEXIQUE * ÉCHANGE DE CORRIGÉ * RECRUTEMENT * COURS PARTICULIERS * TOP 50 RECHERCHES Connecté sous el.bib@hotmail.fr | Accédez à votre espace Devoir-de-philo | Se déconnecter |
Bienvenue el.bib@hotmail.fr, * Voir les corrigés déjà consultés * Voir les codes utilisés * Live chat avec un prof * Evalution de votre devoir | * Modifier mon profil * Modifier mon mot de passe * Déconnexion * Supprimer mon compte |

INSPIREZ-VOUS DE CES LIGNES. NE LES RECOPIEZ PAS ;-)
19009 - Peut-on vouloir ne pas être libre ?
Remarques d'introduction :

- La difficulté tient à ce que vouloir est le fait d'un homme libre. Du coup, « vouloir ne pas être libre » = le fait d'un être libre qui cesse de l'être par choix) %u2192 est-ce possible ?
- A priori, ça l'est : l'absence de liberté est confortable car elle nous évite d'être responsable (« ce n'est pas ma faute » = je ne l'ai pas voulu, je n'ai pas choisi = je ne suis pas libre).
- Cependant, y a-t-il véritablement un choix derrière une telle attitude ? Ce que Kant appelle minorité est-il voulu au sens strict ?
- D'un autre côté, on sait ce que peuvent comporter de dangereux les idéologies libertaires. Ainsi, il y aurait quelque bienfait à vouloir ne pas être libre : il s'agirait, comme le dit Hobbes, de restreindre les passions individuelles afin d'instaurer la paix et la sécurité au sein de la société.
- Il semble difficile de soutenir que l'homme puisse volontairement accepter d'être asservi ou mineur, tout autant que d'affirmer que l'homme ne doit en aucun cas vouloir

en relation

  • Aide
    6587 mots | 27 pages
  • java
    46419 mots | 186 pages
  • Islamic banking french
    46656 mots | 187 pages