Titrisation

400 mots 2 pages
Entre la crise grecque, les atermoiements de l’Union Européenne, la chute de l’Euro, on en aurait presque fini par oublier ce sujet à la mode entre juillet 2007 et mars 2009, la titrisation. Fort décriée depuis les débuts de la crise financière, la titrisation reste une technique indispensable à l'optimisation de la gestion d'un bilan bancaire. La titrisation consiste à transformer des créances commerciales de toutes sortes (crédits PME, crédits hypothécaires, crédits collectivités locales, credit cards , leasing automobile ou aéronautique...) en produits financiers négociés sur les marchés et souscrits par des investisseurs. Ceci vient alléger le bilan des banques. Décryptage :

Avantages pour le système bancaire :
• C’est un transfert de risques
• Donc cela permet d’améliorer les ratios de solvabilité
• Et d’obtenir de la liquidité
• Tout en se réorientant vers des activités mieux rémunérées par des commissions, réputées moins risquées et plus stables
• Le risque est ainsi mieux réparti vers des OPCVM, des fonds de pensions, sociétés d’assurances, hedge funds, autres banques

Inconvénients pour le système économique :
• Mais les supports de titrisation trop complexes sont peu liquides et donc difficiles à valoriser => modèles (manquent de robustesse)
• La banque est moins regardante sur le risque crédit à l’origine puisqu’elle le cèdera
• Il est très difficile, pour les régulateurs, de suivre le transfert de risque et de connaître l’identité des détenteurs ultimes
• Les banques remplacent du risque de crédit par du risque de contrepartie plus incertain et leur exposition réelle n’est pas nécessairement bien connue (c’est ce qui a rendu la crise actuelle particulièrement complexe à appréhender)
• Le découplage entre l’originateur du crédit et le porteur final du risque réduit l’incitation à l’évaluation et au suivi des risques.
Enseignement 1 : impossible de dire si les avantages l'emportent sur les inconvénients; le plus important est de titriser

en relation

  • La titrisation
    13954 mots | 56 pages
  • Titrisation
    2306 mots | 10 pages
  • Titrisation
    2250 mots | 9 pages
  • Titrisation
    1886 mots | 8 pages
  • Titrisation
    15966 mots | 64 pages
  • la titrisation
    1375 mots | 6 pages
  • Titrisation
    2516 mots | 11 pages
  • La titrisation
    1273 mots | 6 pages
  • Titrisation
    2534 mots | 11 pages
  • La titrisation
    506 mots | 3 pages