Titus exposé gladiateur

1507 mots 7 pages
On me pousse en dehors du corridor, je suis ébloui par la lumière et j’entends des gens qui crient. Puis je m’habitue à la lumière et au bruit, de milliers de romains scandent un nom, ce n’est pas le mien mais celui de mon adversaire, le plus redoutable des gladiateurs (gladiateur vient du latin gladiator qui vient du mot gladius qui signifie épée, l’origine des combats de gladiateurs vient des Etrusques qui organisaient des combats à morts lors des cérémonies funéraires, ces combats étaient une sorte de sacrifices en honneur des morts).
Mais avant tout comment en suis-je arrivé là. Tout a commencé sous le règne de César, dans mon petit village natal, des soldats romain sont arrivé par la mer et ont pillé le village et capturé ses habitants.
Ensuite on nous emmena en bateau à Massilia (cette ville se nomme désormais Marseille), où nous fûmes vendus au marché aux esclaves pour ma part, je fus acheté par le propriétaire d’une école de gladiateur. (Les gladiateurs étaient très souvent des esclaves ou des hommes libres, quand au condamné à morts on les faisait combattre des animaux ils étaient très rares qu’ils survivent).
Une fois arrivé à l’école on m’expliqua que ma destiné serait simple tué ou être tué. Après m’avoir expliqué le règlement et les punitions que je subirais si je transgressai les règles, on me dit que par manque de temps pour me former avant les prochains combats, je combattrai à l’aveuglette, je serai donc un Andabate (les andabates, en latin « andabata » étaient des gladiateurs débutant où aveugle ils ne combattaient que d’autre andabate) puis vu que j’étais ambidextre je deviendrai un dimachère (les dimachère en latin « dypriques », était un gladiateur équipé de deux armes car il était ambidextre ou très habile).
Puis les journées d’entraînement se succédaient mais contrairement aux autre Andabate aux lieux de taper n’importe où j’essayais de me repérer au son du manica (c’est une protection du bras armé constitué de cuir recouvert

en relation

  • Cinéma bolchevik
    2462 mots | 10 pages
  • L'inauguration du colisée par titus
    1813 mots | 8 pages
  • Le colisée
    1695 mots | 7 pages
  • Colisé
    1838 mots | 8 pages
  • Le Colisée de Rome
    3802 mots | 16 pages
  • Le colisée
    1131 mots | 5 pages
  • Les gladiateurs
    2005 mots | 9 pages
  • Jules Cesar
    1297 mots | 6 pages
  • Rome, ses monuments antiques
    2241 mots | 9 pages
  • Haut empire
    21091 mots | 85 pages