ton daron le braqueur

14996 mots 60 pages
La tour Eiffel est une tour de fer puddlé de 324 mètres de hauteur (avec antennes)o 1 située à Paris, à l’extrémité nord-ouest du parc du Champ-de-Mars en bordure de la Seine dans le 7e arrondissement. Construite par Gustave Eiffel et ses collaborateurs pour l’Exposition universelle de Paris de 1889, et initialement nommée « tour de 300 mètres », ce monument est devenu le symbole de la capitale française, et un site touristique de premier plan : il s’agit du second site culturel français payant le plus visité en 2011, avec 7,1 millions de visiteurs dont 75 % d'étrangers en 2011, la cathédrale Notre-Dame de Paris étant en tête des monuments à l'accès libre avec 13,6 millions de visiteurs estimés1 mais il reste le monument payant le plus visité au monde2,note 1. Elle a accueilli son 250 millionième visiteur en 2010.

D’une hauteur de 312 mètreso 1 à l’origine, la tour Eiffel est restée le monument le plus élevé du monde pendant 41 ans. Le second niveau du troisième étage, appelé parfois quatrième étage, situé à 279,11 m, est la plus haute plateforme d'observation accessible au public de l'Union européenne et la plus haute d'Europe, tant que celle de la Tour Ostankino à Moscou culminant à 337 m demeurera fermée au public, à la suite de l'incendie survenu en l'an 2000. La hauteur de la tour a été plusieurs fois augmentée par l’installation de nombreuses antennes. Utilisée dans le passé pour de nombreuses expériences scientifiques, elle sert aujourd’hui d’émetteur de programmes radiophoniques et télévisés.

Sommaire [masquer]
1 Présentation générale
1.1 Données techniques
1.2 Description de la tour étage par étage
1.2.1 La base
1.2.1.1 Des fondations aux appuis
1.2.1.2 Soubassements
1.2.1.3 Les arcs
1.2.2 Le premier étage
1.2.3 Le deuxième étage
1.2.4 Le troisième étage
2 Historique
2.1 Contexte
2.2 L'élaboration du projet
2.3 La construction de la tour
2.4 Le fer puddlé de la tour
2.5 La tour Eiffel de 1889 à la Première Guerre mondiale
2.6

en relation

  • Ouai groos
    1333 mots | 6 pages
  • Le street-art, un art rebelle ?
    30045 mots | 121 pages
  • hgftfj
    188823 mots | 756 pages