Tourisme durable; amenagement du littoral; droit de l'environnement; écotourisme;

3947 mots 16 pages
La communication chimique et le langage anténnaire * le battement de rappel
Les abeilles pratiquent entre elles un échange de nourriture réalisé par le passage du miel de bouche à bouche : la trophallaxie. La demande se fait par tapotements codés de la quémandeuse sur les antennes de sa consœur sollicitée. Celle–ci rendra sa réponse affirmative ou négative, par le truchement du même code anténnaire. Si elle accepte, elle amène aussitôt au bord des mandibules une goutte sucrée que l’affamée aspire au moyen de sa langue dépliée. Or, en même temps que de la nourriture, les abeilles échangent de petites quantités de substances salivaires qui font passer dans la communauté de véritables informations chimiques influant le comportement de l’ensemble. | Les jeunes mâles et les reines sont aussi nourris par les ouvrières, mais la reine fait, en plus, l’objet de léchages que sa cour pratique sur son enveloppe corporelle et surtout sur sa tête, absorbant ainsi des substances chimiques complexes que les biologistes ont identifiées et appellent phéromones. De trophallaxie en trophallaxie, elles sont communiquées à l’ensemble des ouvrières sur qui elles exercent une très forte attraction. Elles ont des incidences sur le comportement bâtisseur des abeilles, les incitant à construire des cellules hexagonales. En revanche, elles empêchent la construction de cellules destinées à recevoir des larves royales, larves que les ouvrières élèveraient très rapidement si les phéromones venaient à manquer.
L’absorption de ces substances royales inhibe également le développement des ovaires des ouvrières. |
Ces liens, créés entre la souveraine et ses sujets par la quantité infinitésimale de substances chimiques, sont extrêmement forts, et la reine exerce un véritable pouvoir sur ses filles. Elle leur impose en effet de ne pas remettre son existence en cause : c’est important, car deux reines ne peuvent cohabiter sans chercher à se massacrer. Le remplacement d’une reine dans

en relation

  • écotourisme , développement durable
    7202 mots | 29 pages
  • Les espaces touristiques en france
    3630 mots | 15 pages
  • Pollution
    18128 mots | 73 pages
  • L'ecotourisme libanais
    9999 mots | 40 pages
  • Définitions touristiques
    1941 mots | 8 pages
  • Tourisme de montagne
    3556 mots | 15 pages
  • Développement durable
    11117 mots | 45 pages
  • Xxxx
    24243 mots | 97 pages
  • Axes de developpement socio-economique et de sauvegarde patrimonial pour le cameroun.
    50017 mots | 201 pages
  • Ecotourisme
    14113 mots | 57 pages