Tous les hommes ont un désir naturel de savoir

1833 mots 8 pages
«Tous les hommes ont un désir naturel de savoir» dit Aristote dès la première phrase de sa Métaphysique, et ce savoir est vraiment propre à l'Homme. En effet, le désir est un effort de réduction d'une tension issue d'un sentiment de manque et en ce sens, on ne désire que ce dont on manque alors que le savoir est un ensemble de connaissances. Le désir de savoir, se disant libido sciendi en latin, est donc un manque de connaissances. Pouvons nous assurer que le désir de savoir est quelque chose de propres à tous les Hommes? La réponse de cette question se fera premièrement avec la démonstration que ce désir est propre à l'Homme de nature, puis pourquoi ce désir est présent chez l'Homme et la dernière étape sera à propos des Hommes ne bénéficiant pas de cette soiffe de connaissances.

Tout d'abord, il est presque évident que le désir de savoir fait naturellement parti de l’homme. Pour cela, on peut se référer à l’ancien testament, l'histoire de la création de la Terre dans lequel Adam et Eve, ont croqué le fruit défendu par curiosité. Ils savaient que c'était interdit, mais ils avaient besoin de savoir ce que c'était. A partir de cet acte, le mal se serait rependu dans tous les Hommes. Avoir seder à la tentation, par curiosité, par désir de savoir serait donc déterminée comme un défaut, quelque chose de mauvais d'après la religion tels que la curiosité, la gourmandise et autres péchés. Nous pouvons alors nous dire que tous les défauts humains tournent autours de ce désir de savoir car la vanité , par exemple, peut se présenter à l'Homme quand il pense tout savoir, la jalousie peut également arriver face à une personne ayant plus de connaissances. Pourtant, même si le désir de savoir peut paraitre être un défaut pour la religion, cette soiffe d'information et de connaissance est pourtant un chemin qui mène au bonheur. Nous pouvons également souligner le fait que l'Homme est en constante recherche de connaissances tout au long de sa vie. De la naissance à la mort,

en relation

  • Y a t'il des désirs naturels ?
    1145 mots | 5 pages
  • Croyance et raison
    16086 mots | 65 pages
  • Lettre a menecee epicure
    1852 mots | 8 pages
  • Philosophie : faut-il se libérer du désir ?
    765 mots | 4 pages
  • Y-a-t-il de bons désirs ?
    2099 mots | 9 pages
  • Cours philo termiale
    6296 mots | 26 pages
  • Dissertation philo
    2023 mots | 9 pages
  • Faut-il maîtriser ses désirs ?
    5327 mots | 22 pages
  • Cour de notion de philosophie
    4276 mots | 18 pages
  • Peut-il exister des désirs naturels ?
    2959 mots | 12 pages