Toyotisme

1089 mots 5 pages
Toyotisme…Nouvel eldorado?

Cours N° 7 du 5 Nov. 2007 Sociologie du travail et de l’emploi M. Bourrier

Sortir de la crise du travail des années 70…comment? n n

n -

Corouge et Linhart décrivent une lassitude, un enchaînement, une monotonie…un travail où l’on ne se sert pas de sa tête…épuisement au propre et au figuré du système fordien! Une solution? : Convoquer l’intelligence productive des opérateurs et de leur encadrement! 1ères tentatives : Enrichissement des tâches (déjà vu dans les années 50 par Friedmann!) Formation de groupes semi-autonomes Amélioration des conditions de travail

La naissance du « compromis toyotien » n n

n

Un contexte historique particulier au japon (après-guerre, crise financière, conflit du travail 1950, la « déclaration commune » de 1962 entre direction de Toyota et syndicat) Ë Naissance du « compromis toyotien », à l’instar du « compromis fordien » (« emploi à vie » tacite) Un marché local particulier : peu développé qui doit être diversifié.

Un inventeur : Taïchi Ohno (1912-1990) n n n

Ingénieur Va voyager aux E.U dans l’après-guerre Va comprendre que ce modèle de dév productif ne peut s’appliquer au Japon

Points-clefs du toyotisme n n

n n

Une technologie flexible Une organisation très “lean”, le justeà-temps Le kaizen Les 7 mudas (sources de gâchis)

Une technologie flexible
÷« Autonomisation » des équipements : capacité d’une machine à s’arrêter au moindre problème; fonctionnement autonome des machines outils. [système ANDON: visualisation des pbs par un mécanisme de lumière ou de ronfleur] ÷ Polyvalence des lignes : montages de plusieurs modèles sur une même ligne

Une organisation de la production, maigre, « lean », frugale
÷Le juste-à-temps : « la demande tire la production », L’aval commande à l’amont ÷Matérialisé par le KANBAN [fiches de papier qui indiquent le nbre de pièces à produire ou à livrer] ÷Polyvalence des Fluidification extrême de la opérateurs (travaillent sur

en relation