Tpe- le phenomene dosmose

481 mots 2 pages
Protocoles experimentaux :
I/ Le Phenomene d’osmose :

1.Bécher d’eau distillée.
2.Entonnoir d’une solution aqueuse saturée en amidon.
3.Membrane semi-perméable.
On remplit un entonnoir (2) d’une solution saturée en saccharose. On le trempe de manière à ce que la membrane semi-perméable (3) dans un bécher rempli d’eau distillée (1).
Au début de l’expérience le niveau dans le bécher et dans l’entonnoir sont les mêmes.

- Résultats de l’expérience :
Le niveau d’eau monte dans l’entonnoir. De l’eau passe donc du bécher contenant l’eau distillée au compartiment contenant la solution d'amidon. Après un test à l'eau iodée des deux milieux on constate qu'aucun transfert d'amidon ne s'est effectué. On retrouve la solution d'amidon dans l'entonnoir et l'eau distillée dans le bécher. Cependant, on peut dire que la concentration en amidon a diminué de la solution de l'entonnoir, une équilibre naturel des concentrations est donc venu s'immiscer entre les deux liquides.
On peut émettre l’hypothèse que les échanges entre les cellules et le milieu extérieur sont régies par le phénomène d’osmose.

Protocoles expErimentaux:
II/ capillarite et tension superficielle :

1.Plaques de verre.
2.Cale séparant les deux plaques de quelques millimètres d’un seul coté.
3.Cristallisoir contenant de l’eau distillée colorée.
On remarque instantanément que le liquide monte en décrivant une courbe. Plus les plaques sont proches plus le liquide est haut.
- Résultats de l’expérience :
On a pu observer une courbe faite par l’eau entre les deux plaques de verre, c’est une application directe de la capillarité suivant la définition donnée ci-dessus.
Protocoles expErimentaux:
III/ Transpiration Foliraire :

Laisser tremper entièrement le cône poreux dans un bécher remplit d’eau distillée pour en chasser l’air. Préparer un bécher contenant de l’huile. Assembler la tige avec le cône grâce à un bouchon hermétique percé. Remplir le tout d’eau par le bas, faire évacuer toutes les

en relation