Traduction "el negro"

393 mots 2 pages
Nous sommes dans la cafétéria d'une université allemande. Une élève blonde et sans aucun doute allemande prend son plateau avec le menu sur le comptoir du self service et ensuite s'assoit à une table. Elle remarque alors qu'elle a oublié les couverts et se lève à nouveau pour les prendre. En revenant, elle découvre avec stupeur qu'un garçon noir, probablement sub-saharien de par son aspect, s'est assis à sa place et mange dans son plateau. D'entrée, la fille se sent déconcertée et attaquée ; mais ensuite elle corrige sa pensée et suppose que l'africain n'est pas accoutumé au sens de la propriété privée et de l'intimité des européens, ou que celui-ci ne dispose peut-être pas d'assez d'argent pour se payer la nourriture, bon marché étant donné notre niveau de vie à nous, pays riches. De sorte que la fille décide de s'assoir en face du garçon et de lui sourire amicalement. Auquel l'africain répond avec un autre sourire blanc. Ensuite, l'allemande commence à manger le plateau en mangeant la majorité normale et en la partageant avec une exquise générosité et courtoisie avec le garçon noir. Et ainsi, lui se prend la salade, elle boit la soupe, les deux picorent également dans le même plat et ensuite lui s'occupe du yaourt et elle du fruit. Tout cela truffé de multiples sourires éduqués, timides de la part du garçon, suavement amicaux et compréhensifs pour elle. A la fin du repas, l'allemande se leve à la recherche d'un café. Et alors elle découvre, sur la table voisine derrière elle, son propre manteau posé sur le dossier d'une chaise et un plateau de repas intact.

Je consacre cette histoire délicieuse, qui est en outre authentique, à tous ces espagnols qui, dans le fond, se méfient des immigrants et les considèrent comme des individus inférieurs. À toutes ces personnes qui, même bien intencionnées, les observent avec condescendance et paternalisme. Il serait préférable que nous nous libérions des préjugés ou que nous courions le risque de faire la même ridicule

en relation

  • Dst "violencia de género"
    960 mots | 4 pages
  • Reyerta
    366 mots | 2 pages
  • El poder de los libros
    1203 mots | 5 pages
  • Espagnol
    660 mots | 3 pages
  • Le tourisme au maroc
    2539 mots | 11 pages
  • Grammaire espagnol
    7697 mots | 31 pages
  • Thety
    2370 mots | 10 pages
  • Grammaire espagnol
    3290 mots | 14 pages
  • Faut il apprendre a devenir soi même
    1465 mots | 6 pages
  • a mi me cuanta
    199630 mots | 799 pages