Travail de la mine au 19e siècle

505 mots 3 pages
Le travail de la mine au 19e

Fonctionnement des mines : C'est un ingénieur- géomètre qui établit des cartes de la mine pour dire où creuser.
Les mineurs creusent et mettent le charbon dans des wagonnets.
D'autres mineurs les poussent jusqu'aux cheveaux (très souvent des enfants)
Ces cheveaux ramènent les wagonnets jusqu'à la cage d'ascenceur, ensuite, des femmes trient le charbon et enlèvent les cailloux. Elles sont payées au nombre de cailloux qu'elles récoltent. Et enfin, le charbon est mis dans des wagons qui sont envoyés dans toute la France. La température au fond de la mine pouvait varier de 20° (à 350m) à presque 50° (à 1150m) dans une atmosphère poussiéreuse.

Les conditions de vie : Les logements des familles des mineurs ne comprennaient généralement qu'une seule pièce au rez-de-chaussée ; ce-ci était assez petit et sans confort, avec des conditions sanitaires déplorables ; par la suite, les patrons charbonniers firent construire des cités ouvrières (corons) afin d'avoir une main d'oeuvre plus fidèle.

Les conditions de travail des mineurs étaient exécrables avant le 20e. Le patronat n'avait aucun état d'âme à l'égard des ouvriers-mineurs ; la population ouvrière était très souvent analphabête et inculte ce qui facilitait l'exploitation, et le système n'avais aucun intérêt à ce que le monde ouvrier soit instruit.
Au 19e siècle, les enfants n'allaient pas tous à l'école. Seuls les familles aisées pouvaient envoyer leurs enfants à l'école, tandis que ceux issus de familles pauvres aidaient leurs parents ; ainsi, très jeunes, ils apprenaient à travailler. Le travail se faisait en famille et, plus tard, faisaient souvent le même métier que leur père.
Les enfants quitter très tôt l'école (~10 ans) pour aller à la mine. Ils commençaient, quelque fois, à l'âge de 4 ans.

Les enfants furent souvent employés dans les mines du fait de leurs petites tailles qui leurs permettaient de se faufiler dans les galeries les plus étroites. Ils

en relation

  • Le monde de la mine au xix et xxe siècle
    2528 mots | 11 pages
  • Le père goriot et germinal : synthèse
    5360 mots | 22 pages
  • Zola
    2380 mots | 10 pages
  • Culture du savoir
    9854 mots | 40 pages
  • Emile zola
    1693 mots | 7 pages
  • Etre ouvrier en France
    2287 mots | 10 pages
  • Germinal
    1367 mots | 6 pages
  • Germinal
    1008 mots | 5 pages
  • L'évolution de la legislation du travail des enfants
    1717 mots | 7 pages
  • Révolution industrielle
    1290 mots | 6 pages