Travail de poitique

735 mots 3 pages
Pierre-Luc Gravel Lussier

Devoir 1

Jean-Herman Guay, dans son article intitulé Une citoyenneté à redéfinir tiré de l’ouvrage Vivre sa citoyenneté, identité, appartenance et participation, propose une vision plutôt intéressante de la relation entre le pouvoir politique et les citoyens. En effet, il suggère que l’harmonie n’est pas ce qui prédomine entre les deux protagonistes. Le pouvoir politique n’est pas reconnu par la communauté, qui éprouve à l’égard des ``chefs`` des sentiments tels que le ‘’scepticisme’’, le ‘’cynisme’’ et la ‘’dérision’’ comme le dit si bien l’auteur. Le citoyen est complètement désintéressé par ce qui se joue au niveau politique et ne croit plus en son pouvoir et en ses représentants. Pour le citoyen, la politique est un théâtre de marionnette. Celui-ci est sans cesse contesté, critiqué et jugé. En d’autres mots, le citoyen et le pouvoir politique sont deux choses complètement séparées, voir dissociées. Les effets de cette situation sont nombreux, Jean-Herman Guay parle ‘’d’affaiblissement de l’autorité de l’État et de sa capacité d’agir’’, d’un ‘’sentiment grandissant d’impuissance chez le citoyen’’, de ‘’désertion des lieux de participation’’ et du ‘’désintérêt pour la chose publique’’ et même de la ‘’perte des repères collectifs’’, ce qui est la pire chose à ses yeux. Selon les dires de l’auteur, le fait que le gouvernement a tout les pouvoirs le citoyen se dit que lui en a autant ce qui nous amène à la rationalisation de la fraude et de la délinquance.

Selon l’auteur, en plus de la chute des grandes idéologies mobilisatrices, de la mondialisation, des intrants économiques et de la croissance de la culture planétaire notre système gouvernemental québécois et canadien incite la dégradation des liens entre les politiciens et les citoyens en ayant la possibilité de se comporter comme un monarque, un souverain, un chef incontestable qui peut décider de tout. Par contre, il faut spécifier que le premier ministre est

en relation

  • Union européenne
    777 mots | 4 pages
  • L'opinion publique
    1485 mots | 6 pages
  • Chapitre ii constit
    2169 mots | 9 pages
  • La colonisation europeenne et le systeme colonial de 1850 a 1939
    2120 mots | 9 pages
  • Philosophie Politique Le Merite
    3054 mots | 13 pages
  • Fiche de lecture amartya sen « l'économie est une science morale »
    4348 mots | 18 pages
  • Le systeme economique mondial
    3708 mots | 15 pages
  • Introduction au droit privé
    7181 mots | 29 pages
  • Sciences politiques
    7716 mots | 31 pages
  • Institutions politiques et administratives de l'etat
    7462 mots | 30 pages