Tristan et iseut themes amour et confusion

268 mots 2 pages
C'est au milieu du douzième siècle que la poésie devient plus personnelle. Les poètes introduisent leurs émotions intimes dans leurs écrits. C'est ainsi que la poésie lyrique prend forme. L'un des plus marquants représentants de ce courant littéraire se nomme Joseph Bédier. Son œuvre la plus célèbre est sans doute Tristan et Iseult. L'extrait en question se passe après le passage du roi dans la hutte, pendant que Tristan chasse. Dans les lignes qui suivront, j'aborderai le thème de la confusion ainsi que celui de l'amour évoqués dans ce passage.

Pour débuter, cet extrait montre beaucoup de confusions de la part de Tristan. De nombreux indices le montrent. En effet, ce dernier semble confus puisque, au départ, il comprend que le roi veut faire la paix. Par la suite, le chevalier se révolte et décide de ne pas livrer Iseult. Pour finir, il accepte de livrer la reine. Ces changements de décisions, la présence et l'alternance de phrases affirmatives et négatives prouvent l'incertitude éprouvée par Tristan. De plus, tout au long de son raisonnement, il y a plusieurs phrases interrogatives et exclamatives, ce qui fait en sorte que le lecteur soit dans une situation d'incompréhension.

L'importante présence d'adverbes négatifs et le fait qu'il se pose beaucoup de questions ne font qu'agrandir la confusion. Enfin, comme le montre cet extrait : , l'auteur a utilisé un enchainement de phrases brefs. Cette accumulation amène à une rupture de rythme rapide ce qui diminue la clarté. Pour conclure l'antithèse, la présence d'adverbes négative ainsi que l'accumulation présente dans ce monologue intérieur incitent à une confusion.

en relation

  • Tristan et Iseut
    6780 mots | 28 pages
  • litérature francaise
    3779 mots | 16 pages
  • Cours de français de 5ème scondaire belge (histoire littéraire)
    10523 mots | 43 pages
  • 983675_lp_th_raquin_mel
    15845 mots | 64 pages
  • Chrétien de troyes
    26556 mots | 107 pages
  • Littérature française: aperçu
    13330 mots | 54 pages
  • littérature comparée
    30279 mots | 122 pages
  • Troubadours
    55552 mots | 223 pages
  • Textes bac francais
    19894 mots | 80 pages
  • Bac 2006
    44860 mots | 180 pages