" Trois d'entre eux (...) furent à Rouen " Les Essais - Montaigne

575 mots 3 pages
Montaigne, dans cet extrait, dresse une critique de la société française à travers le regard et la parole des « Sauvages ». Pour commencer, il nous montre dés les lignes cinq à sept que les Français, recevant les trois Indiens, font tout pour provoquer leur admiration face à la France : « On leur fit voir notre façon, notre pompe, la forme d'une belle ville. Après cela, quelqu'un en demanda leur avis et voulut savoir d'eux ce qu'ils y avaient trouvé de plus admirable ». Ici, le mot « admirable » signifie plutôt « remarquable ». Montaigne va donc jouer sur le double sens de ce mot dans les lignes huit à dix : « Ils dirent qu'ils trouvaient en premier lieu fort étrange que tant de grands hommes, portant barbe, forts et armés qui étaient autour du Roi (…) se soumissent à obéir à un enfant ». Le mot « étrange » est utilisé ici pour soutenir le second sens du mot « admirable » car ici, les Indiens n'ont rien trouvé d'admirable au sens remarquable. Montaigne souligne donc les défauts de la société à travers le regard étranger des personnages.

e côté satirique du texte vient aussi mettre en valeur les disparités sociales et l'injustice de cette société en montrant ce qu'auraient put remarquer les Indiens lors de cette visite à Rouen. Montaigne écrit de la ligne onze à quatorze : « secondement (…) [ils dirent] qu'ils avaient aperçu qu'il y avait parmi [eux] des hommes pleins et gorgées de toutes sortes de commodités, et que leurs moitiés étaient mendiants à leurs portes, décharnés de faim et de pauvreté ». A travers cette formule, il cherche à dénoncer l'avidité des personnes aisées de cette société qui n'aident en aucun cas les personnes touchées par la pauvreté. Il veut montrer que les membres cette société manque de proximité entre eux, et que le manque de charité est omniprésent. La formule « [ils] trouvaient étrange qu'ils ne prissent les autres à la gorge, ou missent le feu à leurs maisons. » (ligne quinze et seize) est frappante. Elle marque le désaccord que

en relation

  • Lectures analytiques
    1032 mots | 5 pages
  • Commentaire composé "tous massacrés" j.c carrière
    742 mots | 3 pages
  • introduction, les cannibale de montaigne
    485 mots | 2 pages
  • Montaigne des cannibales
    2103 mots | 9 pages
  • Essais montaigne i, xxxi
    867 mots | 4 pages
  • Essais
    1029 mots | 5 pages
  • Dissertation montaigne et ses essais
    939 mots | 4 pages
  • Michel de montaigne des cannibales chapitre 31 livre 1
    868 mots | 4 pages
  • Montaigne
    867 mots | 4 pages
  • Michel de montaigne - des cannibales
    1279 mots | 6 pages