Truc philo

882 mots 4 pages
CÉGEP Ahuntsic

L’ètre humain

Cours du lundi 3h

Par:
André-Philippe Bertrand

Travail présenté à:
Yong Chung

26/05/2013

Durant le début de notre civilisation, le monde et la façon de pensée ne cesse de changer. De grands hommes comme Platon, Descartes, Darwin ou Nietzsche ont révolutionné le monde grâce à leur façon de penser et leurs théories sur les comportements humains. Dans le texte qui suit, je vais parler des pours et des contres de différentes conceptions de l’homme. Il y aura la conception religieuse, scientifique et pour finir celle de Descartes et Nietzsche. Dans la deuxième partie de la dissertation, je vais présenter ma propre façon d’analyser notre humanité.

Premièrement, parlons de la conception chrétienne de l’homme. La religion dit que Dieu a créé l’homme libre. Dieu peut se manifester a l’homme mais jamais de façon a ce que l’homme ne soit obliger a croire en lui. Ce type d’apport s’appel la foi, la confiance d’un chrétien en son Dieu. Dieu a aussi créé l’homme avec des valeurs. L’homme n’a pas inventé le bien et le mal ni ces valeurs. Les vraies valeurs ne sont pas des inventions qui viennent de notre propre cru. Ces valeurs s’impose à notre conscience ou ont été représenté dans les textes sacrés comme l’amour, le pardon, la compassion et l’égalité. Malgré ces valeurs, selon la religion, l’homme est un pécheur. Malgré sa connaissance du bien et du mal, l’homme a toujours la tentation de faire le contraire de ce que sa conscience lui dit de faire. Après avoir péché, l’homme a toujours le moyen de se faire pardonner. Afin de se sauvé de lui-même, il doit se soumettre a Dieu, a ce qui est plus grand que lui. En résumé, l’homme est libre de choisir si oui ou non il croit en Dieu. Ce Dieu lui a donné des valeurs qui lui permettent de distinguer le bien et le mal. Si l’homme décide de faire le contraire de ce que sa conscience lui dit de faire (le bien), l’homme commet un péché. Afin de se faire pardonner de ce péché il doit

en relation

  • Est il pertinent de parler de machine naturelle ?
    284 mots | 2 pages
  • Le sujet, la conscience, l'inconscient
    1420 mots | 6 pages
  • Hhhh
    2839 mots | 12 pages
  • Hmmm
    1320 mots | 6 pages
  • Philosophie
    743 mots | 3 pages
  • Cour sur la vérité
    934 mots | 4 pages
  • Philosophie plan
    1005 mots | 5 pages
  • L'incertitude
    1516 mots | 7 pages
  • Bac Es
    591 mots | 3 pages
  • Seances 1 Et 2
    4644 mots | 19 pages