Ts s.v.t chapitre 1

593 mots 3 pages
La méiose réduit le nombre de chromosomes par 2 et produit des cellules haploïdes à partir de cellules diploïdes.
La fécondation unit deux cellules haploïdes pour former une cellule œuf diploïde. La mitose, qui est précédé d’une réplication de l’ADN, conserve le nombre de chromosome et la ploïdie des cellules. Au cours de la fécondation, un gamète mâle et un gamète femelle s'unissent. La fusion des pronuleus ou caryogamie rétablit la ploïdie et le nombre e chromosome et conduit à un zygote.
Prophase I Condensation des chromosomes Disparition de l’enveloppe nucléaire Appariement des chromosomes homologues
Métaphase I Les paires de chromosomes se placent sur le plan équatorial qui définit la plaque métaphasique
Anaphase I Les chromosomes homologues de chaque paire se séparent et migrent à un pôle.
Télophase I Le cytoplasme commence sa division et donne naissance à 2 cellules filles haploïdes à chromosomes bichromatidiens
Prophase II Chaque chromosome se place perpendiculairement à la 1ère division
Métaphase II Chaque chromosome bichromatidiens se place sur le nouveau plan équatorial
Anaphase II Dans chaque cellule fille,les chromatides de chaque chromosome se séparent et migrent à un pôle
Télophase II Dans chaque cellule fille apparaît une cloison médiane qui donne naissance à 4 cellules filles haploïdes à chromosomes monochromatidiens.

BILAN : La méiose est donc une succession de deux divisions cellulaires précédée d'un doublement de la quantité d'ADN par réplication. Elle produit quatre cellules haploïdes à partir d'une cellule diploïde. Chez l’Homme ce sont les cellules germinales qui subissent la méiose et qui produisent des gamètes.
BILAN : La migration aléatoire des chromosomes homologues lors de la 1ère division de méiose aboutit à un brassage génétique des allèles situées sur des paires de chromosomes différents : c’est le brassage interchromosomique. Le hasard de la répartition des chromosomes produit une diversité importante de gamète : 2n

en relation

  • Leibniz sens
    10178 mots | 41 pages